"Mon fils a été abusé sexuellement pendant qu'il jouait". Une mère tient à avertir tous les parents

Au cours des quatre dernières années, il y a eu deux fois plus d'enfants à se faire agresser sexuellement par leurs camarades dans les écoles.

La Société nationale pour la prévention de la cruauté à l'égard des enfants a elle aussi enregistré une hausse de ce genre d'agressions et affirme que plusieurs milliers d'enfants sont ainsi agressés chaque année comme le rapporte le site BBC.

Mosac, une association qui vient en aide aux parents et aux tuteurs légaux d'enfants maltraités, a déclaré que le nombre d'appels reçus pour de tels cas était de 27 en 2013 et de 58 en 2017.

Au cours d'une interview accordée à Victoria Derbyshire, journaliste de la BBC, une mère a déclaré que son fils avait été violé par un garçon de son école qui était venu jouer chez eux. Pour cette maman, même les enfants en âge d'aller à l'école primaire sont capables de telles atrocités.

Elle a expliqué qu'elle voulait attirer l'attention des gens sur ce problème et a demandé à ce que les hommes politiques viennent en aide aux écoles et aux services sociaux pour leur permettre de faire face à ce genre de situations.

La mère en question a préféré rester anonyme et nous l'appelerons donc Sarah. Elle avait invité un camarade de son fils à passer une après-midi chez eux pour que les deux enfants jouent ensemble.

Mais quand les deux garçons se sont retrouvés seuls dans la chambre, la situation a dégénéré. Le fils de Sarah lui a raconté que l'invité avait calé une chaise contre la poignée de la porte et avait tiré les rideaux.

L'enfant qui est plus jeune que son fils a alors insisté à plusieurs reprises pour qu'il lui montre ses parties génitales en lui disant que les autres garçons lui montraient toujours les leurs et il a essayé à plusieurs reprises de lui baisser le pantalon et ses sous-vêtements.

Source: Shutterstock

Source: Shutterstock

Il lui a dit qu'ils ne seraient plus amis s'il refusait de jouer avec lui et que c'était toujours comme ça qu'il jouait avec les autres garçons. 

Sarah a raconté que son fils avait ensuite été violé. Le garçon lui a dit de ne pas en parler à ses parents car ils lui en voudraient beaucoup s'il leur disait ce qui s'était passé.

Mais quand il s'est mis au lit, le fils de Sarah a finit par lui avouer pourquoi il était si étrange depuis que son ami était parti: quelqu'un lui avait fait mal.

Choquée, Sarah a demandé à son fils si le garçon avait déjà fait ce genre de choses auparavant et il lui a répondu qu'il avait agit de la même manière à chaque fois qu'il l'avait invité chez lui, à quatres reprises.

Sarah insiste sur le fait que les agressions sexuelles chez les enfants étaient bien plus communes que les gens ne le pensent. Elle-même ne pensait pas il y a encore quelque temps que des enfants qui sont assez jeunes pour se rendre à l'école primaire soient capables de faire de telles choses à leurs camarades.

Source: Shutterstock

Source: Shutterstock

Mosac, une association qui vient en aide aux parents et aux tuteurs d'enfants maltraités et abusés sexuellement, a rapporté que le problème était bien plus grand que les gens ne le pensaient.

"C'est un problème d'une ampleur considérable et nous vraiment nous sentir concernés en tant que société," a déclaré Fiona Sim, la directrice générale de l'association.

"Pourquoi est-ce que de telles incidents se produisent ? Quelles mesures pouvons-nous mettre en place pour les empêcher ? Nous devons nous attaquer à ce problème."

Sur les 58 appels que l'association a reçu l'année dernière au sujet d'enfants maltraités, 19 concernaient des enfants en âge de fréquenter l'école primaire et 13 concernaient des enfants en âge d'aller au collège.

La Société nationale pour la prévention de la cruauté à l'égard des enfants a rapporté qu'elle avait remarqué une énorme augmentation des abus sexuels entre élèves et que les enfants qui les contactaient étaient de plus en plus jeunes.

Elle demande avec insistance au gouvernement d'inclure ce genre d'incidents dans les études visant à évaluer l'ampleur des abus sexuels sur les enfants.

"S'attaquer à ce problème exige que tous les enfants soient initiés aux principaux concepts d'apprentissage, tels que les limites et le consentement, et ce, dès l'école primaire."

Les postes connexes
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
People Mar 27, 2019
Une enfant de 10 ans s'est suicidé après avoir été victime d'intimidation impitoyable, dit sa mère
Mar 16, 2019
Une mère outrée dit que son fils, âgé de 8 ans, a été forcé d'uriner dans une poubelle en pleine salle de classe et de porter des sacs poubelles
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant