logo
La source: undefined

Deux parents ne peuvent pas se rendre aux funérailles de leur fille par peur d'être déportés

Quentin Autier
26 juil. 2018
23:42
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

La famille de Luz González, la jeune fille mexicaine qui est décédée après avoir été renversée par un véhicule qui a fuit la scène de la tragédie, se bat toujours pour que la personne derrière le volant soit jugée.

Annonces

Environ un mois après le tragique accident qui a eu lieu à Bushwick, un quartier de New York, une campagne sur Care2Petitions a déjà accumulé plus de 42 000 signatures demandant justice pour la fillette de 4 ans décédée d'après les informations rapportées par El Diario NY.

"Jeanette Maria, la femme qui a renversé Luz avant de s'enfuir de la scène de crime a été interpellée par les forces de l'ordre mais elle a dit aux officiers qu'elle n'avait aucune idée de ce dont elle était accusée et aucune charge n'a été retenue contre elle," peut-on lire sur la pétition.

Le 24 juin, Luz se trouvait près de sa mère, Reyna Candia, et elle faisait du skateboard sur le trottoir juste à côté du parking d'une laverie automatique de New York.

Annonces

Mais une de ses chaussures est tombée. Alors que sa mère se baissait pour la ramasser, un van est sorti du parking et a démarré en trombe, renversant la mère et sa fille.

Annonces

Bien que le tragique incident ait été filmé par une caméra de sécurité située de l'autre côté de la rue, le département de la police de New York a déclaré qu'il s'agissait d'un accident et que la conductrice n'avait pas réalisé qu'elle avait percuté la petite fille et sa mère.

Et malgré les plaintes de la famille et des proches de Luz, l'opinion des forces de l'ordre sur la triste affaire n'a pas changé. C'est pour cela que la campagne #JusticeForLuz a vu le jour.

Annonces

La famille de la victime a partagé que la conductrice identifiée seulement comme étant Jeanette Maria aurait non seulement nié toute responsabilité dans ce qui est arrivé, mais elle aurait menacé d'appeler les services de l'immigration américain afin de faire déporter les parents de Luz.

Les médias locaux ont rapporté qu'ils n'ont donc pas pu se rendre aux funérailles de leur fille au Mexique de peur de ne pas pouvoir rentrer aux États-Unis.

Annonces

Candia et son mari sont actuellement en attente de reçevoir leur carte verte qui leur permettra de séjourner en Amérique mais ils ont peur que le processus ne prenne plus longtemps que prévu suite à toute la controverse déclenchée par cette histoire.

D'après Brooklyn Paper, le corps de Luz a été rappatrié au Mexique et a été enterré le 3 juillet sans que personne ne soit présent. Ses parents ont tenu une cérémonie à Brooklyn le même jour en hommage à la jeune fille.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Un homme abandonne sa femme avec leurs triplés nouveau-nés, quelques années plus tard, ils se retrouvent accidentellement - Histoire du jour

03 avril 2022

Une femme quitte sa ville pour le week-end et découvre ses photos d'enfance dans une maison de campagne - Histoire du jour

25 mars 2022

Une pauvre femme achète une commode cassée au marché aux puces et une vieille enveloppe avec une photo à l'intérieur en est tombée - Histoire du jour

08 mai 2022

Un homme entend son chien aboyer au loin et le retrouve assis près d'un bébé abandonné : histoire du jour

25 avril 2022