Cette fille a été violée. 17 mois plus tard, sa mère a fait une découverte bouleversante dans la salle de bain

Bien qu'il y ait beaucoup de gens qui croient que leurs années d'adolescence ont été les meilleures de leur vie, d'autres aimeraient oublier ce qu'ils ont vécu pendant cette période.

A cet âge, les enfants ne savent pas vraiment comment être responsable de ce qu'ils font et, puisqu'ils sont jeunes, ils croient qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent et que tout ira bien.

Newsner a rapporté que Rehtaeh Parsons originaire du Canada, avait 15 ans en 2011 quand elle et une de ses amies sont allées à une fête. Malheureusement, quatre de ses camarades de classe l'ont violée, ont photographié l'incident et ont diffusé les images dans leurs écoles.

Même si elle n'a rien dit à sa mère, Leah, sur le moment, elle n'a pas pu garder ça pour elle très longtemps et lui a tout raconté quelques jours plus tard.

Dès que Leah a appris cela, elle a emmené sa fille à l'hôpital, mais personne n'a fait attention à elle. Elles sont allés au poste de police mais les officiers n'ont même pas essayé d'interroger les assaillants ni même de trouver le téléphone avec les photos.

C'est seulement un an plus tard et avec peu ou pas d'efforts de la part des enquêteurs que l'affaire a été abandonnée en raison du manque de preuves. La vie de Parsons s'est aggravée le lendemain parce que tout le monde à l'école l'intimidait. Même ses amis lui ont tourné le dos.

Malheureusement, elle était tellement déprimée qu'elle avait perdu tout désir de vivre et, 17 mois après avoir été violée, elle a essayé de se suicider dans la salle de bain de sa maison. Quand Leah est arrivée, elle était encore en vie.

Elle l'a emmenée à l'hôpital où les médecins ont appris qu'elle avait de graves lésions cérébrales. Après quelques jours passés dans le coma, sa famille a décidé d'éteindre les machines qui la maintenaient en vie car il n'y avait aucune chance qu'elle se réveille à nouveau.

Encore une fois, la police n'a rien fait à cause de l'absence de preuves. Glen Canning, le père de Parson, a avoué que sa fille était morte de déception - et non d'intimidation - en raison du fait que ni la police ni l'école n'ont fait quoi que ce soit pour l'aider.

Une des dernières choses que Parsons a écrit sur sa page Facebook confirme ce que son père a dit.

"A la fin, nous ne nous souviendrons plus des paroles de nos ennemis, sans le silence de nos amis."

Les postes connexes
Histoires virales Feb 22, 2019
"C'est ce que fait l'intimidation" : La photo d'une fille épuisée dans son lit d'hôpital a été partagée 297 000 fois
Dec 18, 2018
Une femme a kidnappé sa fille il y a 20 ans et révèle maintenant pourquoi et comment elle l'a fait
Feb 07, 2019
Son ex-mari a tué leurs deux enfants et 18 ans plus tard la justice a reconnu avoir fait une erreur
People Mar 27, 2019
Une enfant de 10 ans s'est suicidé après avoir été victime d'intimidation impitoyable, dit sa mère