Marine Le Pen est condamnée à subir une expertise psychiatrique

Marine Le Pen devra se soumettre à une expertise psychiatrique pour la "diffusion d'images violentes" en 2015.

C’est un fait qu’il est rendu obligatiore et automatique par le code de procédure pénale de recourir à une expertise psychiatrique dans le cadre de "délits de fabrication, de transport, de diffusion ou de commerce de message violent ou pornographique susceptible d'être vu ou perçu par un mineur" en France.

Selon les avis de Me Juliette Daudé, avocate au Barreau de Paris, la frequence est relative et cela permet d’"évaluer le degré de responsabilité, et parfois de dangerosité, de personnes fragiles qui publient des images sur Internet sans forcément se rendre compte des répercussions de leurs actes."

Le 1er mars dernier, cette expertise a été ordonnée par la juge d’instruction en raison de "diffusion d'images violentes" effectuée en 2015. De cette manière, le degré de responsabilité de Marine Le Pen au moment de la publication jugee choquante, ainsi que le risque de récidive pourront être correctement évalués.

Juliette Daudé continue ses éclaircissements en révélant que l’examen consiste également à vérifier "si elle est en mesure de comprendre les propos et de répondre aux questions" et si "l'infraction reprochée au sujet est en relation avec des éléments factuels ou biographiques de l'intéressé".

La reaction du clan MLP

A l'Assemblée nationale qui avait décidé de lever l'immunité de la députée du Pas-de-Calais, Marine Le Pen a annoncé : "J'attends de voir comment les magistrats entendent m'y contraindre."

Et Le Pen continue encore de se battre aujourd’hui, en temoigne le tweet suivant :

"Je croyais avoir eu droit à tout : eh bien non ! Pour avoir dénoncé les horreurs de Daech par tweets, la 'justice' me soumet à une expertise psychiatrique ! Jusqu'où vont-ils aller ?!" 

Marine Le Pen (@MLP_officiel), 20 septembre 2018, Twitter.

Et, elle n’est pas la seule à se sentir consternée, car selon une déclaration pleine d’indignation de son ancien directeur de campagne, le maire de Fréjus David Rachline :

"La psychiatrisation des adversaires était une spécialité soviétique et des régimes totalitaires... Désormais nous y avons droit en France sous Macron."

Elle risque jusqu'à trois ans de prison et 75.000 euros d'amende et la présidente de l'ancien Front national peut déposer un recours devant la chambre de l'instruction pour faire face à cette expertise.

La diffusion des images de DAECH

Le 16 décembre 2015, Marine Le Pen avait posté trois photos avec le texte "Daech; c'est ça!": un homme vêtu d'une combinaison orange sous les chenilles d'un char, un homme vêtu de la même manière enflammé dans une cage et un corps d'homme décapité avec la tête posée sur le dos.

Elle avait ensuite enlevé la photo de James Foley, car la famille de l'otage américain exécuté par l'EI avait été vraiment choquée par cette photo

En décembre 2015, le parquet de Nanterre a ouvert deux informations judiciaires distinctes ayant pour cibles respectifs Gilbert Collard qui a été mis en examen le 11 janvier pour avoir lui aussi tweeté la photo d'un homme gisant au sol, et Marine Le Pen qui peut compter sur le soutien de son compagnon durant ces heures de dures épreuves.

Les postes connexes
Actu France Feb 26, 2019
Marine Le Pen accusé de diffusion involontaire de fausses informations : " Qu'un migrant gagnait plus qu'un retraité "
Politique Mar 12, 2019
Marine Le Pen soutient fortement les retraités Français : "Il faut réserver la solidarité nationale"
People Mar 15, 2019
Marine Le Pen : son achat d'un chat d’une valeur de 4.500 euros, qui a tourné au drame
Politique Mar 19, 2019
Marine Le Pen et Meriem Derkaoui ont "détruit" le spectacle de Léa Salamé par une bataille verbale