Elle a parlé de la mort douloureuse de sa mère à l'EHPAD, est est à présent attaquée

Le 16 juin dernier, la mère de Michèle Fléchon, Jeannine, est décédée dans d'atroces souffrances des suites d'une gangrène aux Opalines de Foucherans.

L'année dernière, dans le même établissement situé dans le Jura, les aides soignantes ont fait la grève pendant plus de 100 jours pour dénoncer leurs conditions de travail et celles de prises en charge des patients.

Aujourd'hui, Michèle Fléchon, la fille d'une ancienne résidente, prend la parole et raconte les souffrances atroces que sa maman, décédée le 16 juin dernier dans ce même EHPAD, a endurées dans ses derniers instants, comme le rapporte France Bleu.

"Vu son âge, 90 ans, elle n'était plus opérable. Elle n'a reçu qu'un patch de morphine et un anti-douleur et au bout de quinze jours, cela ne suffisait plus. Elle souffrait le martyre et demandait à mourir"

"L''infirmière-cadre a alors demandé au médecin de signer la feuille de soins palliatifs et la prise en charge d'hospitalisation à domicile... ce que le médecin a refusé"

Michèle Fléchon a publié une lettre ouverte sur Facebook pour s'exprimer. Seulement voilà, le médecin remis en cause a porté plainte contre elle pour injures publiques et diffamation.

Si Michèle reconnait que les mots qu'elle a employé sont incisifs, elle l'assume totalement. "parce qu'il y a aussi une colère, un contexte. J'ai regardé ma mère mourir tous les jours pendant un mois et demi. C'est compliqué de faire le deuil de sa mère dans ces circonstances"

Le médecin ne répond plus à la presse. Il a simplement dit qu'il avait déjà été victime "d'un déchaînement incroyable avec menaces de mort"

Le 30 octobre prochain, Michèle Fléchon se présentera avec son avocat au tribunal de Lons le Saunier.

La semaine dernière, France 2 diffusait un reportage dans Envoyé Spécial intitulé "Maisons de retraite : derrière la façade", qui nous faisait justement découvrir l'envers du décor dans les EHPAD. Le documentaire a choqué les téléspectateurs, qui ont alors pu découvrir les façons parfois horribles dont étaient traités les résidents.

Des images ont parfois été filmées par les familles mêmes des résidents. "Les gens sont assis devant leur assiette, mais personne ne mange, commente ce temoin. Ils ne savent pas manger seuls !" raconte le fils d'une patiente. "le dessert, la purée, tout est servi dans la même assiette – et il manque de l'eau."

D’aures scènes rapportées par les journalistes d'"Envoyé spécial" sont aussi glaçantes et désolantes. On voit des veilles dames toute seules, parfois apeurées, laissées en plan au détour d'un couloir vide sur un fauteuil roulant. On entend l'une d'elle proposer de payer pour avoir un verre d'eau à quatre heures du matin. 

Les postes connexes
Actu France Apr 03, 2019
Cri du cœur d'Alain, fils d'une retraitée de 93 ans, morte dans un Ehpad : "C’est inadmissible"
Actu France Apr 02, 2019
Révélation d'un directeur d'Ehpad : ''un peu plus d'un euro'', a dit Jean Arcelin sur le coût de la nourriture
Célébrités Mar 15, 2019
10 ans après la mort d'Alain Bashung : les derniers jours douloureux du chanteur, révélés par sa veuve
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant