Affaire Daval: le mystère sur "un pacte de famille". Qui dit la vérité ?

"S’il y a eu un pacte familial, c'est dans une panique totale", selon l'avocat de Jonathann

Mercredi 26 septembre, un nouveau numéro d'Enquêtes Criminelles a été diffusé sur la chaîne W9. Dans celui-ci, le sujet abordé était celui de l'affaire Alexia Daval.

A la suite de l'épisode, Nathalie Renoux a également animé un débat pour rebondir sur le reportage, comme l'a annoncé le Zapping du Paf.

C'est le 28 octobre que la jeune femme a disparu de la petite ville de Gray-la-Ville en Haute-Saône. Son mari avait raconté qu'elle était partiee faire son jogging comme elle le faisait tous les matins et qu'elle n'était pas revenue.

l avait fallu deux jours pour que le corps en partie brûlé de la jeune femme ne sois retrouvé près de chez elle, caché dans une forêt, sous des branchages.

Son autopsie a révélé qu'elle avait été frappée et étranglée à mains nues. La brutalité du meurtre avait secoué toute la région et même la France entière quand elle a été rapportée par de nombreux médias.

Les gendarmes ont mené une enquête minutieuse et après trois mois d'investigation, Jonathann Daval, le mari d'Alexia, est devenu de plus en plus suspect.

Il a finit par être interpellé le 29 janvier 2018 et après avoir passé deux jours en garde à vue, il a avoué que c'était lui qui avait étranglé sa femme "par accident".

Il avait expliqué aux agents des forces de l'ordre qu'une violente dispute avait éclaté le soir du 27 octobre et qu'il avait voulu maîtriser sa compagne mais que la situation avait dégénéré.

Cependant, le 27 juin 2018, il y a eu un nouveau retournement de situation. Jonathann Daval demande à être entendu par le juge d'instruction et il revient sur toutes ses déclarations.

Il se déclare innocent et accuse Grégory Gay, son beau-frère, d'être celui qui a étranglé Alexia Daval. D'après lui, Grégory aurait voulu maîtriser la jeune femme qui faisait une crise d'hystérie.

Le mari de la victime a continué en disant que la famille de la victime avait tout fait pour étouffer l'affaire et a parlé d'un véritable "complot familial".

Face aux accusations portées par Jonathann, la famille se défend et soutient l'innocence de Grégory Gay. Selon eux, Jonathann serait quelqu'un de calculateur et machiavélique.

Gregory Gay et sa femme, Stéphanie, ont décidé de changer d’avocat en qualité de partie civile. Voici ce qu’ils ont confié au magazine Le Parisien ce jeudi 23 août:

"Compte tenu notamment de la dernière position adoptée par Jonathann Daval devant le magistrat instructeur, et animés d’une farouche volonté, en notre qualité de parties civiles, de concourir activement à la manifestation de la vérité et de préserver la sérénité absolue de l’enquête, nous avons décidé de confier la défense de nos intérêts au bâtonnier Gilles-Jean Portejoie, en lieu et place de Me Jean-Marc Florand. Jonathann a quatre avocats, il fallait rétablir l’équilibre face à cette situation. Donner plus de force à notre partie civile",