Marseille: Un malvoyant " violemment " expulsé d'un magasin à cause de son chien-guide

Le 21 septembre dernier, un malvoyant a été expulsé d’un supermarché de Marseille à cause de son chien-guide. L’intéressé a l’intention de porter plainte contre cette discrimination envers les handicapés.

Arthur Aumoite est un malvoyant de 27 ans qui ne peut pas se déplacer sans son chien. En effet, le jeune marseillais souffre d’«une atteinte de la rétine sur la vision centrale» et partout où il va, il dépend entièrement de son chien guide Loya.

IL A ÉTÉ EXPULSÉ AVEC SON CHIEN

Mais le 21 septembre dernier, Arthur a fait face à une expérience qu’il n’oubliera pas.

Alors qu’il est entré dans une un supermarché Monoprix de Marseille il a reçu un traitement digne d’une discrimination envers les handicapés.

«Monsieur, j'ai des normes d'hygiène à respecter, je ne peux accepter aucun animal dans le magasin»:

voilà à quoi Arthur fait face.

C’est le responsable de l’établissement accompagné d’un agent de sécurité qui est venu l’expulser du supermarché.

Tenant de calmer les choses, Arthur Aumoite a tendu un papier expliquant son problème et sa nécessité de devoir rester avec son chien.

Un papier que le responsable du Monoprix n’a même pas pris la peine de lire, mais qui va regretter amèrement son acte.

Ainsi, Arthur a dû rentrer sans pouvoir faire ses courses. Toutefois, cet incident a été filmé par un autre client du supermarché soutenant le jeune malvoyant.

Une vidéo qui atterrira sur internet pour dénoncer la discrimination, mais surtout qui servira à Arthur de preuve.

Parce que OUI, Arthur Aumoite ne compte pas en rester là.

La victime a la ferme intention de «porter plainte pour refus d'accessibilité et violence volontaire sur personne vulnérable». Il dénonce une violence «inacceptable» à l’égard des handicapés.

UNE FEMME ENCEINTE QUI A DÛ URINER SUR UN PARKING DE SUPERMARCHÉ

L’incident que nous allons évoquer maintenant n’est peut-être pas une discrimination, mais la victime le considère également comme «inadmissible».

Alors qu’elle se promenait dans les rayons d’un magasin Action à Vesoul le 21 août dernier, Audray avait soudainement une envie pressante d’uriner.

Source: maxpixel

Source: maxpixel

C’est tout à fait normal puisque la jeune femme de 23 ans était enceinte de 6 mois. Cependant, malgré sa demande, le personnel du magasin n’a pas voulu lui donner l’accès aux toilettes. Ainsi, elle a dû se soulager sur le parking entre deux portières.

Aux dernières nouvelles, l’établissement se serait excusé auprès d’Audray. On ne sait pas toutefois si la jeune femme a porté plainte ou pas.

Les postes connexes
Animaux Mar 13, 2019
Une chienne retrouvée près du cadavre de son maître suit un cortège funèbre pour lui dire au revoir
Animaux Mar 19, 2019
11 chiens affamés ont été trouvés vivant dans la maison d'une mamie avec elle dans de mauvaises conditions
Jan 16, 2019
Des chiens effrayés refusent d'être séparés après avoir été sauvés
People Mar 15, 2019
"Je n'accepte pas les voilées" : Ce chef du magasin Etam a été licencié après un scandale avec une femme voilée