Une femme assassinée en pleine rue à Besançon, la police lance un appel à témoins pour le mari

Un appel à témoin pour retrouver le mari, suspect numéro 1

Une femme de 34 ans a été assassinée en pleine rue à Besançon ce mardi. Un appel a témoins a été lancé contre le mari, qui est le suspect numéro 1, comme l'a confirmé le procureur de la République.

La victime est une femme Afghane arrivée en France l'année dernière. Le mari est en fuite. La victime avait déjà voulu le quitter et avait même déjà porté plainte plusieurs fois pour violences conjugales et menaces.

Grâce aux caméras de surveillance, les enquêteurs ont pu confirmer que le mari était présent sur les lieux du meurtre, et qu'il avait suivi sa femme en se cachant derrière elle.

Un témoin a déjà été entendu. Ayant vu la scène de loin, il n'a pas pu donner de détails, mais a confirmé l'identité du suspect. Ce cas devient donc un assassinat et non un meurtre, puisqu'il était prémédité.

La plainte portée par la victime en 2017 à Marseille avait alors été classée sans suite, car les certificats médicaux ne concordaient pas avec les violences décrites par la femme.

Cette dernière était âgée de 34 ans et était arrivée à Besançon en septembre de l'année dernière, où elle vivait dans un foyer pour femmes battues.

Par trois fois, elle avait de nouveau porté plainte car son mari l'avait suivie, et l'avait menacée. Des plaintes encore en train d'être examinées par le parquet.

"Il est évident que la relecture de ces plaintes à la lumière des faits tragiques de ce 30 octobre nous interroge", a déclaré Etienne Manteaux, procureur de la République.

"mais très objectivement il est important pour le parquet de n'engager des poursuites que lorsqu'on a une certitude de culpabilité d'un individu, or on ne disposait pas de preuves déterminantes."

L'homme s'était vu délivré une ordonnance qui l'interdisait de s'approcher de son épouse.

UNE AUTRE FEMME BATTUE PAR SON MARI

Le 22 juillet dernier, une femme a été battue par son mari et retrouvée morte après une chute du 4e étage.

Les caméras de surveillance ont capturé des images choquantes, montrant le mari battre sa femme dans la voiture. Ils sont ensuite arrivés dans le parking de l'immeuble et les coups ne cessent et cette fois encore beaux.

LES MESURES À PRENDRE EN CAS DE VIOLENCE DOMESTIQUE

Vu que la violence domestique peut parfois basculer, nous avons décidé de mettre à votre disposition les mesures à prendre si jamais vous devez faire face à ce genre de situation. Mais espérons que cela ne vous arrive pas.

Si vous sentez que votre compagnon ou compagne (cela peut arriver) devient menaçant, voici les mesures à prendre.

-        Évitez les endroits de la maison où vous risquez de vous faire piéger tels que les placards, les toilettes et autre.

-        Donnez à votre agresseur ce dont il a besoin pour éviter toute complication.

-        Gardez un téléphone à portée de main et n’hésitez pas à contacter les secours dès qu’une occasion se présente.

-        Si vous pouvez le faire, n’hésitez pas à sortir de la maison pour vous rendre chez un proche ou dans un lieu public.

-        Donnez le plus de détails à la police pour qu’elle puisse agir en conséquence. Ne cachez rien.

-        Si votre agresseur est arrêté par la police, le mieux serait de tester quelque temps chez un proche jusqu’à nouvel ordre des autorités. Dans la plupart des cas, les auteurs de violence domestique sont vite relâchés et risquent de récidiver plus tôt que prévu.

Les postes connexes
Relation Mar 22, 2019
Villefontaine : une femme a appelé les secours avant d'être tuée par son mari
Dec 17, 2018
Une femme se frappe le visage pour accuser son mari de violence conjugale
Actualités Feb 28, 2019
Salut, je suis Linda.... "J'ai été assassinée" : La police utilise l'histoire d'une fillette de 11 ans pour attraper son meurtrier
Actu France Mar 06, 2019
"On me prendra au sérieux quand je serai morte" : Julie douib tuée par son ex-mari