Ce que je voyais, ce n’était pas un bébé': Nouvelle version "terrifiante" de la mère de Serena

En procès depuis le début de semaine, on avait enfin pu entendre plus longuement Rosa Maria Da Cruz qui a enfermé sa fille pendant 2 ans dans le coffre d’une voiture. Elle a donné une nouvelle version entachant encore plus son image.

Depuis ce lundi 12 novembre, Rosa Maria Da Cruz est jugée devant la Cour d’assises de la Corrèze pour avoir caché sa fille Serena pendant 2 ans dans le coffre de sa voiture.

D’après les premières constatations, Rosa s’occupait de temps en temps de sa fille, même si la façon dont elle en prenait soin n’est pas la plus adaptée.

 C’est en tout cas ce qu’affirme la présence des draps, biberons, vêtements, nourriture et jouets retrouvés dans le coffre de la voiture.

Et c’est aussi ce qu’a affirmé Rosa lors de ses premières auditions.

Mais ce mercredi 14 novembre, alors qu’elle allait être entendue plus longuement depuis le début de son procès, la mère de Serena a livré une nouvelle version à la cour.

Cette fois-ci, elle dit ne jamais avoir pris soin de sa fille qu’elle cachait dans le coffre de sa voiture.

«Je ne m’en suis jamais occupée, je ne l’ai jamais tenue dans mes bras, je ne lui ai jamais fait de câlins, je ne l’ai nourrie qu’occasionnellement»

, avait-elle en effet avoué, entachant encore plus son image de mère indigne.

Elle a avoué avoir «menti» aux enquêteurs et à la juge d’instruction pour peur de perdre la garde de ses 3 autres enfants.

«On allait m’enlever la garde de mes trois enfants, et que je ne les reverrais plus»

, avait-elle poursuivi.

«CE N’ÉTAIT PAS UN BÉBÉ»

Comme si les atrocités qu’elle a dites n’étaient pas encore suffisantes, Rosa Maria Da Cruz poursuit en sous-entendant qu’elle voyait en Serena une «chose», plutôt d’un bébé.

«Ce que je voyais, ce n’était pas un bébé, c’était quelque chose. Mais dans mon cerveau, il fallait qu’elle soit en vie»

, avait-elle encore expliqué ce mercredi.

LE TÉMOIGNAGE DE DENIS LATOUR, CELUI QUI A DÉCOUVERT SERENA DANS LE COFFRE

Ce lundi 12 novembre, alors que le procès sur l’affaire Serena a déjà commencé, Denis Latour, celui qui a fait la découverte glaçante de la petite fille est venu apporter son témoignage sur le micro de BFMTV.

Alors que Denis Latour, un parasite, et son patron avaient ouvert le coffre d’une voiture sans l’autorisation du client, ils allaient faire une découverte qu’ils ne vont jamais oublier.

«Il y avait une poubelle, une couverture, c'était vraiment atroce

, a-t-il expliqué. Quand elle l'a prise dans ses bras, c'était une vraie momie. Les bras, les jambes, tout tombait. Elle ne tenait pas sa tête. J'ai demandé comment elle s'appelait. Elle m'a dit 'Serena', déjà elle lui avait attribué un prénom», avait expliqué Denis Latour ce lundi sur le micro de BFMTV.

Les postes connexes
Parentalité Mar 16, 2019
"J'ai pleuré pendant une heure" : Une maman aurait poursuivi la nourrice pour avoir secrètement nourri son bébé avec du lait maternisé
Vie Feb 24, 2019
La mère, dont le bébé a été trouvé dans une couche infestée d'asticots, reste indifférente alors qu'elle est condamnée à perpétuité
Histoires virales Feb 15, 2019
Une mère de 98 ans emménage dans une maison de retraite pour s'occuper de son fils de 80 ans ​​​​​​​
People Apr 06, 2019
Cette mère a immortalisé deux jeunes fils qui sont morts dans un accident de voiture en nommant des jumelles en leur honneur