logo
La source: undefined

Emmanuel Macron a exprimé sa " honte " contre la violence des " gilets jaunes "

Sedera Raliniainjanahary
26 nov. 2018
14:21
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Emmanuel Macron a enfin décidé de se prononcer sur le mouvement des gilets jaunes. Le président crie haut et fort sa «honte» face à la violence des manifestants pendant ces quelques jours de chaos dans l’Hexagone.

Annonces

Le samedi 17 novembre était la journée choisi par les gilets jaunes pour descendre dans la rue, ou plutôt sur les routes et les autoroutes, pour protester contre la hausse du prix du carburant et la chute u pouvoir d’achat.

Ce mouvement, le président n’a rien contre et d’ailleurs, il a bien précisé que tout le monde avait le droit de manifester.

Cependant, les manifestations se sont poursuivies pendant presque une semaine, et ce, sans aucune réaction du président de la République. À croire qu’il s’en fout totalement des manifestants et qu’il préfère s’abriter au calme en Belgique.

Annonces

Si pendant son passage en Belgique Emmanuel Macron avait dit qu’il n’était pas encore temps de répondre aux manifestants, il a finalement trouvé le moment idéal pour cela.

Annonces

C’est ce samedi 24 novembre que le président s’est prononcé sur le mouvement des gilets jaunes.

C’est sur Twitter que le chef d’État a donné sa réponse. Voici ce qu’il a écrit:

«Merci à nos forces de l’ordre pour leur courage et leur professionnalisme. Honte à ceux qui les ont agressées. Honte à ceux qui ont violenté d’autres citoyens et des journalistes. Honte à ceux qui ont tenté d’intimider des élus. Pas de place pour ces violences dans la République.»

Annonces
Annonces

Effectivement, Emmanuel Macron exprime sa honte aux violences du mouvement qui devait pourtant se dérouler pacifiquement.

Annonces

Selon les derniers chiffres, le mouvement des gilets jaunes aurait coûté la vie à 2 personnes, tous mortes par accident, a fait de nombreux blessés, dont des forces de l’ordre, et s’est soldé par environ 130 interpellations partout dans l’Hexagone.

Annonces
Annonces

EMMANUEL MACRON APPEL À LA MÉFIANCE

Avant la manifestation des gilets jaunes, Emmanuel Macron avait déjà dit entendre «la colère» des gens et n’a en effet rien fait contre le mouvement. Toutefois, il avait précisé lors de son passage au JT de 20h du 14 novembre sur TF1 que certaines personnes peuvent faire des récupérations politiques.

Annonces

«Je dis méfiance: parce qu'il y a beaucoup de gens qui veulent récupérer ce mouvement, beaucoup de partis politiques»,

avait-il lancé depuis le porte-avion Charles de Gaulle et d’ajouter:

«Quand vous avez ensemble des gens qui veulent plus d'emplois publics et des gens qui veulent moins d'impôts, je dis juste aux Français: on est en train de vous mentir et de vous manipuler».

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

"T’es complètement con, pourquoi tu as dit ça ?" : l'excuse d'Emmanuel Macron qui a dit qu'"Alexandre Benalla n'est pas [s]on amant" a irrité Brigitte

08 avril 2022

"Les Français ne m'ont pas voulue" : Brigitte Macron veut être efficace pour les gens malgré leur avis

31 janvier 2022

"J'ai honte !" : Brigitte Bardot s'indigne que l'Europe n'apporte pas une "aide d'urgence" pour sauver les Ukrainiens - sa lettre enflammée

16 mars 2022

En 2001, Emmanuel Macron a séjourné au Touquet, la villa Monéjan de Brigitte, avant son divorce : cette fois, ils ont ouvert les portes de l'Elysée

14 mai 2022