François Hollande rencontre des gilets jaunes, la vidéo dévoilée

Jeudi 29 novembre, François Hollande s'est rendu en Ardèche pour rendre hommage à Jean Ferrat et rencontrer les gilets jaunes.

L'ancien président a tout d'abord déposé une gerbe sur la tombe du chanteur avant de se rendre dans la maison de Jean Ferrat avec la compagne de ce dernier, Colette.

"c'était une promesse que j'avais faite, aux élus, à la famille, d'être présent à Antraigues afin de rendre un hommage amical à Jean Ferrat et aussi un hommage républicain. Parce que Jean Ferrat fait partie de la République par les chansons qu'il a chantées, les textes qu'il a écrits, les musiques qu'il a composées qui sont devenues des éléments de notre patrimoine, et qui en plus par leur force, par leurs messages, peuvent aussi enrichir les valeurs républicaines."

Après sa visite, François Hollande a également rencontré les gilets jaunes afin de discuter avec eux. Devant la maison de Jean Ferrat, les manifestants et l'ancien président se sont entretenus pendant une dizaine de minutes.

Lors de cet entretien, l'ancien président a totalement assumé sa politique et ne peut concevoir que le peuple est en colère en disant que la situation actuelle vient du fait qu'aucune solution n'a été apportée en 30 ans.

"on n'en fait jamais assez, mais ce qui a heurté, ce sont des décisions prises depuis 18 mois : supprimer l'ISF sans raison économique valable et avec une inégalité apparue comme insupportable ; baisser les aides au logement alors qu'il y a besoin, aussi bien sur les villes que dans les territoires ruraux, d'accompagner des populations qui souffrent d'un pouvoir d'achat entamé ; laisser incompris la suppression des emplois aidés (...). Ce sont toutes ces décisions qui ont peut-être provoqué une étincelle qui a pris sur un terreau qui déjà été en difficulté, souffrant."

L'ancien président a également dit ce qu'il aurait fait pour cette crise s'il avait encore été au pouvoir aujourd'hui.

"d'abord je ne l'aurais pas laissée se développer, j'aurais immédiatement proposé une négociation, la même que Laurent Berger au titre de la CFDT avait réclamée. Ensuite, j'aurais trouvé des solutions pour renvoyer un certain nombre de décisions pour permettre à la concertation de déboucher. Parce que si on augmente au 1er janvier les taxes, comment faire comprendre que la concertation va être utile et efficace et sincère. Et puis enfin, -mais ça c'est le choix de mon successeur, jamais je n'aurais supprimé l'ISF."

Source : Youtube / Danyell Yoo

Source : Youtube / Danyell Yoo

LA PROPOSITION DE FRANCOIS HOLLANDE

Ce 26 novembre, alors qu'il était l'invité de France Inter, François Hollande a déclaré qu'il souhaiterait une "compensation" en plein milieu des protestations des français par le mouvement gilet jaune. Selon lui, "toutes les recettes tirées de ce surplus de taxes doivent être redonnées aux Français".

"Il y aura 30 centimes d'augmentation du gazole sur le quinquennat et 16 centimes sur l'essence". Il juge donc que tout ce surplus devrait revenir au Français comme "chèques énergie" plutôt que d'être utilisé  "pour 300 000 ou 500 000 personnes mais pour 10 ou 12 millions de foyers."

Les postes connexes
Gilets jaunes Feb 25, 2019
"Moi les gilets jaunes" : Rencontre émouvante de Patrick Sébastien avec les Gilets Jaunes (vidéo)
People Mar 06, 2019
"Comment les gens peuvent me haïr à ce point?": Violemment critiqué, François Hollande réagit
People Feb 19, 2019
Julie Gayet se confie sur les attaques de journalistes en raison de la connexion avec François Hollande
Feb 12, 2019
François Berléand parle pour la première fois des gilets jaunes d'une manière très grossière