Les Champs Elysées seront réservés à la population, à cause des nouvelles mesures de sécurité

À cause des nouvelles mesures de contrôle des Champs-Elysées, l’avenue sera fermée à la circulation et des contrôles seront systématiques.

Suite à l’appel à une seconde manifestation des gilets jaunes pour ce samedi, aux Champs-Elysées, le ministre de l’intérieur a annoncé la  «fermeture» de l’avenue à toute circulation de véhicule.

L’avenue sera toutefois ouverte aux piétons, mais sous contrôle d’identité systématique. Les agents fouilleront les sacs des personnes qui y circulent, ainsi que leur identité.

Cette décision a été annoncée ce jeudi 29 novembre suite aux débordements des gilets jaunes, samedi dernier, sur France 3 dans le 19/10.

Pour ce samedi, le ministre de l’intérieur précise que les fouilles sont destinées à vérifier la présence éventuelle d’armes. Le périmètre bénéficiera d’une haute protection et en cas de provocation ou de débordement, les forces de l’ordre n’hésiteront pas à interpeller et à sanctionner.

UNE DEMANDE OFFICIELLE EST IMPERATIVE POUR LES MANIFESTATIONS

Christophe Castanier a tenu à rappeler la gravité des blessures lors des manifestations le 17 novembre. Au niveau national, 65 000 agents des forces de l’ordre ont été mobilisés et qu’ils ont été plusieurs à être blessés.

Durant son intervention, le ministre de l’intérieur en a profité pour demander aux gilets jaunes d’adresser une demande officielle pour leur manifestation.

Le ministre précise toutefois que, les manifestants pacifiques pourront y faire un défilé. Parallèlement, Matignon a reçu des représentants du mouvement, en attendant une nouvelle journée de mobilisation.

Suite à cette décision de la préfecture de la police, la piétonnisation prévue chaque premier dimanche du mois sera annulée pour le mois de décembre. Cette décision a été prise afin de mieux encadrer les manifestants en gilets jaunes. Un important deploiement de forces de l’ordre sera ainsi remarqué sur place.

Emmanuel Grégoire, le premier adjoint de la mairie de Paris indique que cette mesure est nécessaire afin d’aboutir à une situation d’apaisement. La mairie est ainsi favorable à toute décision de la préfecture de police allant dans ce sens.

Rappelons les débordements des gilets jaunes samedi dernier, sur l’avenue des Champs-Elysées.

Les forces de l’ordre ont dû user de gaz lacrymogène et de camions lanceurs d’eau pour contrer les manifestants.