Gilets jaunes: les fraudes les plus courantes dans le réseau concernant ce mouvement

La vérité sur le mouvement gilets jaunes et ce qu'on en voit sur les réseaux sociaux.

Selon les nouvelles sur 20minutes, l'AFP a fait le point sur le vrai et le faux qu'on pouvait entendre sur le mouvement gilets jaunes.

1. FAUX : les avocats gratuits et soutiens du mouvement

On peut voir beaucoup de publications sur Facebook affirmant que les avocats portant un gilet jaune soutiennent le mouvement et travailleront gratuitement pour défendre les partisans des gilets jaunes. Une information fausse.

La photo qui tourne a été prise le 15 novembre.

"C'était pour une manifestation ponctuelle contre la réforme de la justice et en aucun cas une marque d'adhésion au mouvement des gilets jaunes",

a déclaré à l'AFP Bordeaux.

2. FAUX : De la désinformation en photos.

Sur Facebook toujours, un certain Serge Torion a partagé 7 photos qui ont ensuite été relayées en masse sur le réseau social. Sur celles ci, on voit ce qui est supposément des CRS en train de tabasser des gilets jaunes, et une dénonciation du silence des médias.

Sauf que 5 photos sur 7 sont hors sujet. Deux d'entre elles ont été prises en Espagne, trois autres ont été diffusées sur Cnews ou dans d'autres médias, ce qui va à l'encontre de la théorie de la non médiatisation.

3. FAUX : Macron aurait donné l'ordre de frapper une femme âgée.

Aurélie Alibert a partagé une publication elle aussi massivement relayée, d'une femme âgée qui aurait été frappée "sur ordre de Macron 1er".

Cette photo a été prise le 1er mai 2016 pendant la manifestation contre la Loi travail. A ce moment là, Emmanuel Macron était ministre de l'économie.

4. FAUX : trop de pavés retiré des routes.

Cette fois, c'est un journaliste de BFM TV qui a fait la bourde, parlant 

"des zones totalement dépavées sur les Champs-Elysées, sur une centaine de 100m, plus aucun pavé, des pavés que les manifestants ont jeté sur les forces de l'ordre et sur les vitrines de certains magasins".

Conscients du mensonge, les internautes l'ont interpelé sur twitter, suite à quoi le journaliste a reconnu son "erreur" avant de s'excuser. En effet, les pavés avaient essentiellement été retirés à cause de travaux sur la voie.

5. FAUX : Brigitte et Emmanuel Macron en train de danser deux jours avant la première manifestation.

Une vidéo a circulé sur Facebook ou on peut voir Brigitte et Emmanuel Macron en train de danser. Selon les dires, elle aurait été filmée le 15 novembre. Cependant, elle date en réalité du 11 octobre, lors du sommet de la Francophonie en Arménie.

6. VRAI : une photo de la manifestation aux Champs Elysées

Une photo prise près de l'arc de triomphe où on voit plusieurs centaines de gilets jaunes a attiré l'attention. Des internautes se sont demandé si elle était vraie, ce qui est le cas. C'est le photographe lui même qui l'a confirmé sur Twitter.

7. FAUX : un message de soutien de la part d'un gendarme.

Un photo d'un gendarme tenant un message de soutien a fait le tour de Facebook. Cependant, celle ci date d'octobre 2016. Le gendarme l'avait prise lors d'une manifestation de policiers en colère sur le parvis de Notre Dame.

LES MESURES POUR LA PROCHAINE MANIFESTATION

Suite à l’appel à une seconde manifestation pour ce samedi des gilets jaunes, aux Champs-Elysées, le ministre de l’intérieur a annoncé la  «fermeture» de l’avenue à toute circulation de véhicule.

L’avenue sera toutefois ouverte aux piétons, mais sous contrôle d’identité systématique. Les agents fouilleront les sacs des personnes qui y circulent, ainsi que leur identité.

Les postes connexes
Gilets jaunes Feb 20, 2019
"On est là pour tous les pauvres" : un gilet jaune a dit ce que Macron devrait faire pour arrêter le mouvement
Macron Mar 22, 2019
Gilets jaunes : Emmanuel Macron appelle l'armée à renforcer la sécurité
Macron Mar 18, 2019
Gilets jaunes: Une vidéo inquiétante montre un homme dans un fauteuil roulant ciblé par un projectile de grenade lacrymogène
Jan 15, 2019
«Gilets jaunes»: un confort auquel Brigitte Macron doit renoncer pour sa propre sécurité