Roman, fils de Marie Trintignant, fait une rare confession personnelle au sujet de sa mère décédée

Belayana
20 déc. 2018
13:58
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans une rare interview, le jeune homme au même regard tendre que sa défunte maman Marie Trintignant, évoque sa "responsabilité" par rapport à sa famille qui est une dynastie d’acteurs.

Annonces

Roman Kolinka est le premier enfant de Marie Trin­ti­gnant. Il est né en 1986 de l'union de l'actrice avec Richard Kolinka, le batteur du groupe Télé­phone. Comme sa mère,  sa grand-mère ou encore son grand-pere maternels, il se lance dans le cinéma à l’âge de 7 ans ("Rêveuse jeunesse")

En 2000, il incarne Roman dans le télé­film "Victoire ou la douleur des femmes". Il a ensuite tourné dans deux autres films réalisés par sa grand-mère Nadine Trintignant.

Annonces

Roman a aussi joué un role secondaire dans "Colette, une femme libre" le film où sa mère Marie Trintignant avait joué son dernier rôle avant sa disparition tragique.

Annonces

Plus récemment Roman Kolinka a collaboré avec une jeune réalisatrice française Mia Hansen-Love. Ce mercredi 19 décembre, il est à l’affiche son dernier film Maya, dans lequel il livre encore une prestation digne de son clan.

Annonces

Cependant, le jeune artiste, devenu récemment gérant d’un bar à vin n’a pas oublié le conseil que lui a donné un autre acteur de la famille, son grand-père : "il m’a dit de surtout rester humble, c’est quelque chose qui le résume assez bien, lui aussi."

Annonces

Toujours discret au sujet de sa famille, Roman l’évoque néanmoins en une phrase révélatrice : "Je me sens la responsabilité de ne pas être un trop mauvais acteur, pour ne pas salir la réputation de ceux de ma famille qui sont passés avant."

Annonces

Un bel hommage à sa défunte mère et à son grand-père, Jean-Louis Trintignant. Début décembre, ce dernier a encore évoqué avec émotion la mort tragique de sa fille Marie. 

LA PEINE DU PERE TOUJOURS AUSSI PRESENTE

Reçu par Claire Chazal dans "Entrée libre" sur France 5 le 11 décembre dernier, Jean-Louis Trintignant, qui a fêté ses 88 ans, a dévoilé le fait qu'il se sentait toujours aussi peiné par la perte de sa fille Marie, qui est décédée sous les coups de Bertrand Cantat en 2003.

Annonces