Les Gilets jaunes célèbrent Noël: certains d'entre eux ont pu trouver une "famille"

Les gilets jaunes les plus tenaces n’ont pas voulu que les fêtes de fin d'année mettent fin à leur mouvement.  De nombreux manifestants ont fêté le reveillon du Noël avec "leur deuxième famille" sur les rond-points.

Ils y ont même construit une petite cabane en bois et installé un sapin de Noël "pour l’occasion".

"Moi, j’avais vraiment envie de faire Noël ici, avec mes camarades de combat, car entre nous est née une amitié sincère", confie un retraité avant d’ajouter :

"Les ronds-points remplacent les petits cafés qui existaient dans le temps, on retrouve une solidarité et on quitte le métro-boulot-dodo".

A Somain, dans le Nord même un prêtre, gilet jaune sur le dos, est venu célébrer la messe de minuit. "L’Église est du côté des perdants", lance le père Joseph Nurchi aux militants.

A côté de l’autel improvisé, il assure: "Je voulais être ce soir au côté des plus fragiles, c’est une révolte qui m’a touchée". 

Michel, 64 ans, est revenu lui spécialement à minuit pour cette messe: "Je ne suis pas croyant" mais "le prêtre nous a soutenus depuis le début", sourit un retraité du bâtiment.

"Au départ, je ne connaissais personne, mais nous sommes devenus une famille, c’est la seule chose que Macron a réussi à faire de bien: nous rassembler, resserrer les liens entre les gens", avoue un autre habitué du rond-point de Somain, ville communiste de quelque 13 000 habitants où des gilets jaunes se relaient jour et nuit.

Cependant, les autres ne lâchent pas avec leurs revendications :

"L’autre, il mange du caviar avec les soldats, il devrait venir voir son peuple, nous écouter !", s’emporte un cariste à la retraite, en parlant du réveillon de Noël du président Emmanuel Macron au Tchad avec les militaires français de l’opération Barkhane.

UN PRÊTRE QUI SOUTIENT LES GILETS JAUNES

En savoir davantage sur un prêtre a décidé d'apporter l'esprit de Noël jusqu'aux Gilets jaunes qui militent dans le vent froid de l'hiver.

Joseph Nurchi va en effet se rendre sur le rond-point des Quatre-Chemins le 24 décembre à minuit afin de célébrer la messe de Noël. Une façon pour ce prêtre de Somain de prouver son soutien au mouvement national.

Les postes connexes
Dec 24, 2018
Un prêtre a trouvé un moyen de soutenir le mouvement des Gilets jaunes pour Noël
Dec 27, 2018
Réveillon de Noël: Un gilet jaune invite les solitaires chez lui pour célébrer cette journée
Dec 27, 2018
Le repas de Noël qui tourne au drame: Un "gilet jaune" ivre agresse sa famille et la police
Jan 02, 2019
Donges: Un maire courageux sauve les Gilets jaunes en refusant de détruire leurs huttes