Dégoûtée, Brigitte Bardot a écrit une lettre poignante à la fille de Brigitte Macron

En décembre dernier, dans une lettre ouverte, Brigitte Bardot demandait à Emmanuel Macron un "miracle" de Noël pour les animaux. N’ayant pas reçu la réponse du président, l’ancienne actrice affirme s’être adressée à la belle-fille de ce dernier, Tiphaine Auzière.

Cela fait plus de 45 ans que Brigitte Bardot est engagée dans la défense animale et son oeuvre dans ce domaine est immense. Elle commence par être porte-parole de la SPA avant de déclencher une vaste campagne internationale pour dénoncer la chasse aux phoques en 1976.

"Il faut arrêter tout ça. C'est une horreur".

Brigitte Bardot, Midi Libre, le 6 janvier 2019

Aujourd'hui, outre de nombreuses actions conduites avec la fondation Brigitte-Bardot créée en 1986, l'ancienne actrice âgée de 84 ans essaye régulièrement d’interpeller le président de la République au sujet de la cause animale.

Source : Youtube / C8

Source : Youtube / C8

Après l’avoir rencontré à l’Elysée le 24 juillet dernier, la militante éternelle de la cause animale a notamment plaidé en faveur du contrôle des abattoirs et de la lutte contre la chasse aux animaux sauvages, au lendemain du jour de Noël.

"La protection animale en France est livrée à un total abandon, à un je-m'en-foutisme général de la part du gouvernement", écrivait-elle dans un nouveau message adressé au chef de l’Etat le 26 décembre dernier.

Source : Youtube / SANTE ZEVO

Source : Youtube / SANTE ZEVO

Mais force est de constater que les efforts du jeune président français ne sont pas à la hauteur de ses espérances et que sa dernière lettre est restée sans réponse, Brigitte Bardot a décidé de solliciter la fille de son épouse, Tiphaine Auzière qui œuvre beaucoup dans l’ombre de son beau-père.

Source : Youtube / France 3 Hauts-de-France

Source : Youtube / France 3 Hauts-de-France

Selon ses récentes déclarations à Midi Libre, l'icône du cinéma français a essayé de prendre par les sentiments la fille cadette de Brigitte Macron.

Dans un courrier qu’elle adresse à cette passonnée des chevaux de 35 ans, elle lui "demande de nous [son association] soutenir à abolir l'hippophagie".

Brigitte Bardot considère en effet que "plus personne ne mange du cheval, et pourtant, on continue à tuer 60 000 chevaux par an pour rien, et les exporter en Belgique et en Italie. Il faut arrêter tout ça. C'est une horreur".