«Gilets jaunes»: un confort auquel Brigitte Macron doit renoncer pour sa propre sécurité

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, Brigitte Macron a choisi de limiter ses sorties dans Paris et ne fait que des rares escapades discrètes. Dans le climat actuel cette décision a été prise non seulement pour des raisons de décence mais surtout pour des raisons de sécurité.

L’épouse d’Emmanuel Macron a dû faire une croix sur beaucoup de ses sorties privées. Parmi celles-ci, les pièces de théâtre, les dîners à La Rotonde pour profiter de plateaux de fruits de mer, et autres sorties.

En effet, elle refuserait de profiter de ces choses alors que le climat est très tendu. Entrent en compte également des raisons de sécurité.

En attendant, la Première dame passe la majorité de son temps à l'Elysée, où la sécurite a été renforcée depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. 

Parmi d'autres mesures prises, un hélicoptère aurait même été prévu pour évacuer le couple présidentiel en cas de danger pendant les manifestations qui ont lieu à Paris.

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Brigitte Macron ne peut pas non plus partir se réfugier dans sa résidence secondaire située au Toquet, car cette villa du couple présidentiel est aussi devenue l’une des cibles préférées des Gilets jaunes.

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Le 22 décembre dernier, une centaine de manifestants s’était rassemblée devant ses portes pour s’insurger contre le grand train de vie de la Première dame de France.

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Moins d'un mois après, samedi dernier, près de 200 manifestants se sont de nouveau retrouvés devant la villa des Macron située dans le Pas-de-Calais.

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Aujourd’hui, il est devenu impossible pour Brigitte Macron d’accéder à cette propriété qui est jugée trop dangereuse pour le moment. 

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

Source : Getty Images/Global Images Ukraine

« Depuis le 1er décembre, Brigitte Macron n’a pas franchi les limites du périphérique (…) Adieu les longs week-ends à la Lanterne, aux confins du parc du château de Versailles, où Brigitte Macron a l’habitude d’acheter son pain dans les boulangeries avoisinantes : depuis la mi-novembre, les séjours sont brefs et rares. […] Le ministère de l’Intérieur craint des bousculades, une agression, voire bien pire », écrit Le Monde.

UN MEMBRE DE LA FAMILLE DE BRIGITTE MACRON INSULTÉ ET MENACÉ

Le neveu de Brigitte Macron, qui est propriétaire de la chocolaterie Jean-Alexandre Trogneux, reçoit des menaces et insultes depuis le début du mouvement des Gilets jaunes.

Jean-Alexandre Trogneux est le neveu de Brigitte Macron et également le propriétaire de la chocolaterie Jean Trogneux située à Amiens. L'enseigne compte 8 boutiques dans les Hauts de France, et 40 salariés.

Depuis la manifestation des gilets jaunes, le neveu par alliance du président de la république reçoit des insultes et des menaces à cause de la rumeur selon laquelle Emmanuel Macron serait le propriétaire de la chocolaterie.