Près de 60 substances chimiques potentiellement dangereuses sont trouvées dans 23 marques de couches pour bébés

L'Agence internationale de sécurité sanitaire a tiré la sonnette d’alarme ce matin. D’après les résultats de sa récente enquête, les couches jetables pour bébés contiennent de nombreuses substances potentiellement dangereuses.

De la naissance jusqu'à ses 3 ans, bébé a besoin de couches. Changées plusieurs fois dans la journée, les couches se doivent d'être choisies avec soin afin d'éviter tout désagrément comme les fuites… mais aussi en prenant en compte leur composition.

En janvier 2017, le magazine "60 millions de consommateurs" publiait une étude selon laquelle seules 2 marques de couches sur 12 ne contiennent pas de substances toxiques.

Cet article n’est pas passé inaperçu et l’Anses a réalisé des recherches plus poussées. C’était la première fois qu’une agence internationale officielle se penchait sur ces produits du quotidien et destinés à un public fragile.

Parfums, dioxines... ou encore du glyphosate, l’herbicide fortement décrié ces derniers temps. Selon le rapport de l’agence de sécurité sanitaire, publié ce mercredi 23 janveir, ces substances chimiques détectées parmi une soixantaine d’autres dans les couches jetables peuvent présenter des "risques" pour la santé des bébés.

L’Anses a réalisé des essais sur 23 marques de couches jetables.  Les résultats de ces analyses sans appel ont mis en évidence la présence des residus chimiques dangereux, ou même interdits, comme le fameux glyphosate, ainsi que des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs d’entre elles.

Bébé portant une couche | Image: Wikimedia Commons

Bébé portant une couche | Image: Wikimedia Commons

"La contamination concerne tous types de couches, y compris les couches dites écologiques", a déclaré Gérald Lasfargues, directeur général délégué de l’Anses.

Une couche Pampers | Image: Readyelements

Une couche Pampers | Image: Readyelements

D’après Le Monde, l’agence pointe "la présence de différentes substances chimiques dangereuses dans les couches jetables qui peuvent notamment migrer dans l’urine et entrer en contact prolongé avec la peau des bébés".

Une couche dans la main d'une personne | Image: Pxhere

Une couche dans la main d'une personne | Image: Pxhere

Cependant, selon un avis de l'Agence de sécurité sanitaire Anses publié ce mercredi, il n'existe "aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches". 

Des enfants à la crèche | Image: Flickr

Des enfants à la crèche | Image: Flickr

Même si l'avis publié ce matin ne met "pas en évidence de danger grave et immédiat", le gouvernement français a aussitôt réagi en convoquant à Bercy les industriels et distributeurs du secteur ce mercredi à 8h et a exigé de ces derniers de "prendre des engagements pour éliminer ces substances des couches pour bébé".

DON DE COUCHES SUR LES RESEAUX SOCIAUX POUR UN BEBE ARGENTIN

En Argentine, récemment, l'histoire émouvante d'un bébé âgé d'un an et demi qui est forcé de porter des chiffons enveloppés dans des sacs en plastique au lieu de couches a ébranlé les réseaux sociaux. Cependant, l'enfant finit par recevoir l'aide dont il a tant besoin.

Les postes connexes
Santé Mar 22, 2019
L'ANSM met en garde contre le danger des lingettes pour bébé : on y trouve des conservateurs toxiques, qui affectent la santé
Vie Feb 24, 2019
La mère, dont le bébé a été trouvé dans une couche infestée d'asticots, reste indifférente alors qu'elle est condamnée à perpétuité
Dec 27, 2018
"60 millions de consommateurs" alerte sur le danger de coloration des cheveux
Santé Mar 06, 2019
Les frites sont dangereuses: elles contiennent une substance cancérigène qui se forme à la température de 120 °C