Incendie à Paris : 8 morts et 31 blessés - une femme de 41 ans est arrêtée (Vidéo)

La ville de Paris vient d'être le théâtre d'un incendie mortel. Les spéculations portent sur un incendie qui aurait été provoqué volontairement. Une enquête pour «destruction volontaire ayant entraîné la mort» a été ouverte.

C'est à une scène macabre qu'ont assisté les habitants du XVIe arrondissement dans la nuit du 04 février. En effet, un énorme incendie s'y est déclaré, ravageant tout un immeuble d'habitation.

Malheureusement, le feu a consumé plusieurs vies. Selon le dernier bilan, on déplore 10 morts, un blessé grave et une trentaine de blessés légers, dont six pompiers.

C'est sûrement l'un des incendies les plus graves survenus dans la capitale ces dernières années.

UNE SCÈNE VIOLENTE

Le feu s'est déclaré vers 1 heure du matin dans un bâtiment situé au 17 bis rue Erlanger.

Apparemment, l'incendie aurait pris source au 2ème étage pour se propager jusqu'au 8ème étage dudit bâtiment.

Malgré cette «scène d’une incroyable violence», les pompiers ont tout de même pu sauver une trentaine de personnes qui s'étaient réfugiées sur les toits. Et après plus de cinq heures d'intervention, ils ont finalement réussi à maîtriser le feu.

UN BILAN DÉSASTREUX

Malheureusement, l'incendie a été lourde de conséquences.

Le bilan provisoire a fait état de dix morts, un blessé grave et 36 blessés légers, dont six pompiers. Une situation qui pourrait s'alourdir selon le porte-parole des pompiers sur place, le capitaine Cognon.

En effet, les opérations de reconnaissance n'ont pas encore été faites dans tout le bâtiment, surtout là où le feu était le plus violent.

L'autorité en place n'est pas restée de marbre face à la situation et a déjà entrepris les dispositions nécessaires.

Le député du XVIe arrondissement de Paris, Claude Goasguen (LR), a parlé d'une cellule psychologique qui a été mise en place pour les personnes qui ont été profondément choquées par le drame.

Les responsables de la mairie du XVIe arrondissement mettent tout en oeuvre pour la sécurisation des lieux et le relogement des sinistrés.

Les deux immeubles voisins ont même été évacués par mesure de précaution. Au total, 60 riverains ont dû être évacués. Heureusement, ils ont pu être relogés grâce à la ville de Paris et à des proches.

UN ACTE CRIMINEL

Face à la situation, une enquête a été menée pour découvrir la véritable cause du sinistre. Les enquêteurs penchent pour un acte criminel qui aurait été perpétré volontairement.

Au cours de l'enquête, la police a interpellé une femme qui était en train de mettre le feu à une poubelle et à un véhicule à proximité de l'immeuble. Elle était en état d’ivresse et aurait justifié son geste par un conflit avec un voisin.

La police s'est aperçue que la suspecte était une habitante de l'immeuble et avait de lourds antécédents psychiatriques. Elle a tout de même été placée en garde à vue pour en savoir davantage.

Les enquêteurs se démènent pour mettre au clair la situation.

Malheureusement, il semble que ces derniers temps, la France est devenue le théâtre de plusieurs incendies. Des scènes aussi macabres que celle-ci se sont passées aussi bien dans la capitale qu'ailleurs.

Effectivement, les habitants de Rennes ont été spectateurs d'un incendie effroyable qui avait ravagé une de leur église.

Les postes connexes
Feb 06, 2019
"Merci de faire tourner ce message": Le cri du père pour retrouver son fils disparu dans l’incendie de Paris
Feb 05, 2019
Les témoins de l'incendie mortel à Paris prennent la parole : 'J'ai vu des gens qui descendaient par le toit'
Feb 06, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : des images impressionnantes de l'intervention des pompiers dans un bâtiment
Feb 06, 2019
"J’avais une main sur la corde et je tenais mon chat": une survivante de l’incendie de Paris en parle