Un garçon de 8 ans a écrit: 'Dieu s'il te plaît prends moi' dans une lettre de suicide déchirante qu'il a donné à son professeur

Jack Wilkinson n'avait que sept ans quand il a laissé une lettre à son professeur qui demandait à Dieu de l'emmener au paradis. Il n'arrivait plus à supporter d'être harcelé.

Wilkison, un petit garçon australien, était devenue une cible à son école à cause de ses troubles d'anxiété. D'après sa mère Kristy Sturgess, les enfants se moquaient de lui et le tourmentaient.

Ils le traitaient de fou et ont commencé à devenir violent avec lui lors de sa seconde année. Le premier jour, on l'a fait trébucher et on l'a fait tomber.

Sturgess a déclaré:

"C'était le premier des signes que cette année allait être extrêmement difficile pour Jack."

Il a reçu des "coups de poings dans la tête", et a dû subir d'autres coups pendant une attaque qui a duré plus de dix minutes dans la cour de récréation.

Sturgess a expliqué ce qui s'est passé:

"Jack a été frappé et a reçu des coups de pieds pendant près de 10 minutes dans la cour de récréation, et on lui a planté une fourchette en plastique dans le dos."

La mère a raconté qu'il pleurait et qu'il boîtait quand elle est venue le chercher à l'école de jour-là. Elle aussi a "fondu en larmes" à la vue des bleus sur ses jambes et la marque de fourchette.

"Ça a été la goutte de trop pour Jack," a déclaré Sturgess. Deux semaines plus tard, il a écrit une lettre disant: 

"Je ne veux plus être en vie. Dieu, s'il te plaît prends moi."

Son professeur a vu la lettre. Quand sa mère l'a lue, elle a pris ses dispositions pour aider son fils à sortir du trou noir dans lequel il se trouvait. Elle s'est mise à contacter des conseillers et d'autres programmes extérieurs à l'école.

C'est une thérapie artistique que Wilkinson a choisi pour se remettre des traumatismes que le harcèlement et la maltraitance lui avait causé. Sa mère a emmené les choses encore plus loin quand elle a demandé à son fils: "Est-ce que tu aimerais faire plus avec ces dessins?"

Elle a transformé les créations de son fils en t-shirt puisqu'elle posséde une entreprise de fabrication de vêtements. Et rapidement, ils ont commencé à les vendre en ligne. Les fonds ainsi obtenus sont reversés pour venir en aide à des enfants qui ont été maltraités comme son fils et qui ont besoin d'aide.

L'association pour enfants qu'ils ont créée s'appelle "Jack Wilkinson Kids". Il travaille en collaboration avec "Kid's Helpline", une oeuvre de charité qui conseille les enfants par téléphone.

Wilkinson a parlé de cette nouvelle vocation qui lui a permit de se reconstruire en disant:

"Ça me permet d'aller mieux quand je parle à quelqu'un et que je sais qu'ils font quelque chose pour mettre fin au harcèlement, je me sens en sécurité."

 

(Jack et sa mère ont fondé Jack Wilkinson Kids afin de lever des fonds et attirer l'attention pour Kids Helpline.)

Il a continué:

"Maintenant, je me sens beaucoup mieux. Mais d'autres personnes traversent les mêmes choses que moi et vivent des moments difficiles. Ce serait bien pour eux de pouvoir parler à Kids Helpline. Ce serait bien, ils auraient un ami, et ils ne seraient pas aussi triste ou effrayés."

Les personnes intéressées peuvent visiter ce site qui donne plus d'information sur l'histoire de Wilkinson. Le site a aussi un magasin sur lequel on peut achter les t-shirts et qui explique exactement à quoi "Kid's Helpline".

UN COLLÉGIEN S'EST SUICIDÉ

Un jeune garçon de 12 ans s'est ôté la vie à Saintry-sur-Seine. Il subissait du harcèlement et des persécutions dans son collège de Saint-Germain-lès-Corbeil.

C'est dans la nuit du 20 au 21 novembre que le tragique incident s'est produit. Plus de 500 personnes se sont déplacées pour venir dire adieu au petit Thybault qui était victime de "violences physiques" et de "harcèlement moral".

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Conseils Mar 27, 2019
Dévastée, la mère d'un garçon de 10 ans, qui s'est suicidé après avoir été victime de harcèlement à l'école, s'exprime
International Feb 19, 2019
La lettre présumée de la mère, qui a sauté d’un pont avec son fils de 10 ans, est dévoilée
Conseils Feb 12, 2019
Cette femme de 51 ans a perdu sa fille: "J'avais deux options, me jeter sous un tram ou continuer à vivre"
Jan 26, 2019
Une fille de 14 ans a écrit ses derniers mots sur Facebook avant de s'ôter la vie: 'Une fois que je suis partie, le harcèlement s'arrêtera'