La tragédie en Essonne: Un collégien s'est suicidé après qu'il ait été persécuté

La fin du mois de novembre est marquée par le décès de Thybault 12 ans. Ce jeune garçon s’est donné la mort à cause de persécutions dont il était victime à l’école. Thybault avait changé de collège à la rentrée pour intégrer le collège de Saint-Germain-lès-Corbeil.

Le petit Thybault n’avait que 12 ans. Pourtant, il a décidé de mettre fin à ses jours par pendaison à son domicile même à Saintry-sur-Seine.

Cela s’est passé dans le nuit du 20 et 21 novembre. En tout, plus de 500 personnes étaient venues à son enterrement. Thybault était inscrit au collège de Soisy-sur-Seine. Il y était victime de «violences physiques» ainsi que de «harcèlement moral» d’après ses proches.

source: wikimedia

source: wikimedia

Selon leurs dires:

«C’était un môme plein de vie, mais il a été complètement cassé à l’école»,

d’après le grand-père de l’adolescent.

«Il aimait jouer aux échecs. Il chantait facilement et n’hésitait pas à s’emparer d’un micro pour monter sur scène. Il aimait beaucoup la vie de famille».

De nombreuses questions se posent alors face à ce décès. D’après l’avocate de la famille

«Les parents ne sont pas dans une démarche d’accuser un enfant plus que d’autres»

source: wikimedia

source: wikimedia

«Les parents souhaitent mettre en lumière les absences de réaction qui ont pu mener à ce drame, questionner les responsabilités des adultes. Ils se sentent désarmés, d’autant que les alarmes ont été tirées. Il y a eu des signalements, des mains courantes».

DES RELATIONS TENDUES ET MORTELLES

«Dès le début de l’année, les relations entre Thybault et certains de ses camarades de classe étaient tendues, chacun accusant l’autre d’être à l’origine des difficultés, et certains conflits datant de l’école primaire»

dit la direction académique de l’Essonne.

Bien entendu, l’Education nationale affirme prendre les mesures nécessaires afin de prendre cette situation en main:

«Dès les faits connus et en lien étroit avec la famille, la CPE et la professeure principale de la classe ont alerté la direction sur la situation de ce jeune élève. De nombreuses médiations ont été organisées avec Thybault et les élèves de la classe. Le conflit était prégnant à l’extérieur, rarement en cours».

Une enquête sera, d’ailleurs, menée

DE PLUS EN PLUS D’ENFANTS SE SUICIDENT

Les victimes des brimades augmentent de jour en jour.

Le cas de Thybault n’est pas isolé comme on le voit avec un autre garçon de 7 ans qui parle déjà d’envie de suicide.

Les postes connexes
Conseils Mar 27, 2019
Dévastée, la mère d'un garçon de 10 ans, qui s'est suicidé après avoir été victime de harcèlement à l'école, s'exprime
People Mar 27, 2019
Une enfant de 10 ans s'est suicidé après avoir été victime d'intimidation impitoyable, dit sa mère
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe
Dec 22, 2018
Une mère révoltée adresse un message virulent aux brutes qui ont harcelé sa fille à l'école, et il est devenu viral