La bombe a explosé : le déminage d'une bombe de 1944 découvert à la Porte de la Chapelle

Paris : Une bombe de la Seconde Guerre mondiale menaçait d'exploser à la Porte de la Chapelle, environ 2000 personnes ont été évacuées par précautions.

L'opération de déminage a eu lieu ce dimanche 17 février au quartier du nord de Paris. Les habitants ont évacué le lieu, le temps pour une équipe de déminage de faire exploser la bombe de 1944.

Deux semaines plutôt, une bombe larguée par avion datant de la Seconde Guerre mondiale, a été découverte dans le quartier de la Porte de la Chapelle.

Ces munitions nécessitaient d’être désamorcées sur place, une opération dite de « débombage » était donc effectuée, par l'équipe des démineurs.

En conséquence, des centaines d'habitants et de commerçants ont donc été évacués, et des conséquences notables sur la circulation routière et ferroviaire étaient également annoncées. 

L’opération a été coordonnée par la Préfecture. Pour ce faire, un puit de 7 mètres de profondeur a été creusé pour y enfouir la bombe avant de la déclencher.

"L'obus sera déplacé sur 200 mètres où il sera déposé dans un caisson qui a été au préalable creusé. Un système de mise à feu va faire exploser l'obus",

a déclaré la préfecture de police de Paris à l'AFP.

Comme le note le communiqué diffusé par la préfecture de police de Paris, des zones d'exclusion ont ainsi été délimitées par les autorités, 300 mètres autour du lieu ou a été découverte la bombe, et 200 autour de celui où elle explosera.

JOURNÉE COMPLIQUÉE POUR LES TRANSPORTS 

Près de 2000 riverains étaient concernés dans le quartier de la Porte de La Chapelle, à Paris, et 300 personnes du côté de la Seine-Saint-Denis. Tous ont dû quitter leurs logements entre 6h du matin et 8h30, avant le début des opérations.

Les deux communes ont d'ailleurs mis à disposition des gymnases pour les accueillir.Sur les routes, de "nombreuses restrictions de circulation" ont également été prévues.

L'autoroute A1 est fermée de la Porte de Paris à la Porte de la Chapelle jusqu'à 14h, tout comme le boulevard périphérique de la porte de Clignancourt à la porte d'Aubervilliers.

Par ailleurs, plusieurs artères principales de la zone sont bloquées, comme le boulevard Ney et la rue de la Chapelle.

DEBUT DES OPERATIONS

À environ 13 h, les démineurs ont fait exploser la bombe. Une première explosion, suivie d’une deuxième détonation sourde, de la terre qui s’envole et de la fumée qui s’échappe du trou de sept mètres de profondeur.

Pour finalement aboutir à un succès total.

Le compte de la mairie du XVIIIe arrondissement de la capitale a alors tweeté :

«Opération terminée. Bon dimanche à toutes et tous et notamment aux habitants de la Porte de la Chapelle compréhensifs. Dimanche prochain : grasse matinée pour tout le monde à #Paris18»

La préfecture de police a ajouté, toujours via son compte Twitter :

«Fin des restrictions mises en place et désactivation de la cellule d'information du public»

Dans un cas similaire, une bombe de 250 kg datant toujours de la seconde guerre mondiale a été découverte sur le chantier du MUCEM à proximité du vieux port à Marseille.

Contrairement à celle de la Porte de la Chapelle, cette bombe n'a pas pu être traitée sur place.  Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille a décidé donc de l'évacuer par voie maritime et la neutraliser en mer.

Les postes connexes
Feb 09, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : la suspecte mise en garde à vue, a subit des examens psychiatriques
Jan 14, 2019
Explosion à Paris: un journaliste montre un bout de la vidéo, car cela a failli lui coûter la vie
Dec 22, 2018
Ce fabricant de bombes qui en a fabriqué 23 ainsi qu'un "tableau de la haine" mettant en vedette la famille royale et Obama emprisonné
Feb 06, 2019
"J’avais une main sur la corde et je tenais mon chat": une survivante de l’incendie de Paris en parle