La mort de Yanis, 5 ans, pour avoir fait pipi au lit à Aire-sur-la-Lys : Son meurtre pourrait être exclu

Julien Masson, beau-père de Yanis, va enfin être jugé devant la cour d'assises à la fin de cette année ou au début de l'année suivante pour le meurtre de son beau-fils il y a deux ans.

Rappelons que Yanis, âgé de 5 ans, a été retrouvé mort le 6 février 2017 à Aire-sur-la-Lys. Selon une source proche de l'enquête, l'enfant avait fait pipi au lit, et avait été puni de courir des kilomètres en pleine nuit.

Il était habillé d'un slip et de chaussettes pendant une nuit hivernale.

Le visage du pauvre enfant avait des traces d'hématomes, et l'autopsie a aussi révélé que le petit garçon était victime de coups.

Après le décès de Yanis, sa mère et son beau-père ont été placés en garde à vue. Ses parents avaient fait subir à l'enfant une punition déraisonnable en plus d'une violence. Et la maltraitance était devenue fatale pour le garçon.

Julien Masson, beau-père de Yanis, va comparaître devant la cour d'assises à la fin de cette année ou au plus tard en début de l'année prochaine. L'homme de 32 ans, a été accusé de meurtre et violences sur l'enfant. Depuis, l'enquête est terminée.

Mais dernièrement, le parquet a rendu ses réquisitions concernant l'affaire.

Dans le prochain procès, le beau-père de Yanis va être jugé pour "violences volontaires" ayant entraîné la mort sans intention de la donner", et non pour meurtre.

« Si les coups sont portés au niveau d’une zone potentiellement vitale, la nature des coups, les échanges entre Julien Masson et Émilie Inglard, l’appel aux services de secours et les réactions des mis en examen décrites par les premiers intervenants ne permettent pas de caractériser l’intention d’homicide »,

a communiqué le parquet.

Selon le parquet, le dossier de Julien Masson ne contient pas assez d'éléments pour l'accuser d'homicide.

D'ailleurs, la mère de l'enfant a expliqué qu'ils étaient énervés contre Yanis, et son compagnon a décidé de punir l'enfant.

En outre, l'amiénois a aussi fini par avouer le "léger coup" de lampe torche sur la tête du garçon. Et il a affirmé que l'enfant est mort accidentellement, après une chute en vélo.  

MEURTRE DE TROIS ENFANTS

Cette affaire nous rappelle l'histoire atroce qui a eu lieu en Varsenare. Trois enfants ont été retrouvés morts chez eux, dont une fillette de 4 ans, d'un garçon de 2 ans et d'un bébé de moins de trois mois.

La mère de famille d'une trentaine d'années a admis avoir tué ses enfants.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Actu France Apr 05, 2019
Le petit Tony, 3 ans, battu à mort à Reims : son beau-père, sa mère et une voisine traduits en justice
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué
Jan 03, 2019
Douai: Yanis, 2 ans, est dans le coma après avoir été torturé par les amis de sa mère
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay