Un homme témoigne de la maltraitance infligée à sa grand-mère dans une maison de retraite provoquant une controverse

Même si certaines affaires de maltraitance dans les Ehpad ont été médiatisées, pour les journalistes, il n'est pas toujours facile de pousser les portes de ces établissements...

Mais Frédéric Pommier, journaliste de France Inter qui était témoin en personne des mauvais traitements, infligés à sa grand-mère dans une maison de retraite, a eu assez de matière pour en écrire un livre.

"Après une énième chute, ma grand-mère a été contrainte de s’installer dans un Ehpad. Elle a pu observer de nombreux dysfonctionnements. Elle n’avait le droit qu’à une douche par semaine, elle trouvait la nourriture immangeable."

raconte le journaliste à Ouest France.

Après avoir raconté le quotidien de sa grand-mère hospitalisée dans un Ehpad dans sa chronique "Le quart d’heure de célébrité" sur France Inter,  Frédéric Pommier a reçu de nombreux témoignages de ses auditeurs:

"Je ne m’attendais pas à autant de réactions. Certains témoignages sont bouleversants. Des femmes, des hommes me racontent les conditions de vie indignes de leurs parents, de leurs beaux-parents, de leur mari, de leur épouse. Les histoires se ressemblent. Elles se déroulent dans des établissements publics et privés, dans toutes les régions de France. Les sommes déboursées ne changent rien à l’affaire…"

Il a même reçu des messages d’éditeurs, qui pensaient que l’histoire de Suzanne pouvait devenir un livre.

Auteur de cinq autres ouvrages, Frédéric Pommier décide donc de dénoncer ces conditions de vie en maison de retraite de sa grand-mère dans son sixième livre paru en octobre dernier.

France Info en cite un passage:

"La dame ne lui parle pas. Pas un mot. Rien. Avec un gant usé, elle lui lave la figure...Le savon la pique. Elle se mord les lèvres.

"Désolée de faire vite, mais je suis en retard sur mon programme."

- Aide soignante"

UN AIDE-SOIGNANT D'EHPAD ACCUSÉ DE VIOLENCE

L'histoire de Suzanne, décrite par son petit-fls, nous rappelle tristement le récent scandale de maltraitance à l'encontre d'une femme de 98 ans dans un Ehpad du Val-de-Marne.

Une nonagénaire s'était plainte de sa maltraitance dans la maison de retraite d'Arcueil mais personne ne l'a crue. La famille de la vieille femme a fait une macabre découverte en cachant une caméra de surveillance dans sa chambre.