Une femme révèle les dangers d'un "masque facial de tapis rouge, comme les célébrités" qui l'a défigurée

Pendant le traitement, elle a dit qu'elle se sentait mal à l'aise, mais le personnel lui a répondu qu'elle était probablement simplement trop "sensible".

Après 13 années passées en tant qu'éditrice beauté, Heather Muir a effectué toutes sortes de traitements de beauté. Muir est directrice de la beauté dans les magazines "Health" et "Real Simple". Essayer de nouveaux soins du visage et de la crème fait donc partie de son travail. En général, c'est quelque chose qu'elle apprécie, mais il y a deux semaines, Muir a tenté un traitement qui l'a traumatisée.

Un annonceur l'a invitée à se procurer gratuitement un "soin du visage de tapis rouge", fourni par une "esthéticienne experte avec certificat". En tant que directrice de la beauté, Muir reçoit souvent ce type d'invitations pour essayer de nouveaux colorants, le blanchiment des dents, etc. Ils ont tendance à être de haute qualité, et elle a supposé que cela ne serait pas une exception.

Avant de fixer le rendez-vous, Muir a confirmé à l'agent de presse qu'elle ne souffrirait d'aucune rougeur après le soin du visage.

"Je savais que certains traitements entraînaient des rougeurs, mais ce jour-là, je devais tourner une vidéo pour le travail. Il me fallait donc une peau parfaite pour la caméra. Le publiciste l'a assuré qu'il n'y avait rien à craindre."

Mais dès que l'esthéticienne a commencé le traitement, Muir a compris que quelque chose n'allait pas. Ça a commencé à lui faire mal et au bout d'un moment, elle a senti sa peau la brûler.

Elle a dit à plusieurs reprises à quel point elle se sentait mal à l'aise, mais l'esthéticienne lui a dit qu'elle était probablement trop "sensible". Elle a assuré à Muir que personne n'avait eu une telle réaction auparavant et que tout irait bien. À la fin, la peau de Muir palpitait de douleur.

View this post on Instagram

PSA: Two weeks ago, I accepted a publicist’s invitation to try a “red carpet” facial from a “board certified master esthetician.” Like I’ve done many times, I jumped at the chance to experience a fancy (free) facial, after confirming there would be no downtime, as I was filming hours later. This time, however, the result was different. Instead of leaving with glowy skin, I left with a hard lesson learned. Please know, I’m not posting this to get revenge or to put anyone “on blast” but to share what I took away from this scary experience. I wouldn’t be doing my journalistic duty to only cover the good stuff. I trust people (strangers) with my hair, my skin, my body, thinking that because of my job, I’d only receive the best. Numerous times throughout this facial, I felt uncomfortable, which I verbally expressed as burning, stinging, and on fire. I was told I must be sensitive and even asked if I had a pacemaker (I do not). When I went to the bathroom to change, I saw my skin—red, raw, and with a beating sensation—I knew something was wrong. I was told “well, that’s what I was supposed to promote,” and to drink lots of water and moisturize with the oil capsules I had been given. So many emotions followed and everyone had an opinion on how to handle, but after reflecting, here is what I want to pass on: 1.) Go with your gut. When something doesn’t feel right; leave. Simply remove yourself from the situation no matter how awkward it feels in the moment. I wish I had. 2.) Skin heals—fast! Along with my incredible derm (who prescribed a miracle-working wound cream; ➡️ to see slide 10), my skin is looking and feeling *almost* back to itself. 3.) Be grateful. A day after the facial, I had a shoot. I’m not the type to cancel (regardless of looking like I was attacked by a wild cat, woof). Without any mirrors and a job I love, I had a fun day and came home telling Dave I was so grateful for my normal skin with all of its imperfections, knowing that this would pass. To my husband, fam, friends, coworkers (who had an aloe leaf waiting), video crew who had to reschedule, and bosses, thank you for helping me and letting me handle this my own way; in my own time.♥️

A post shared by Heather Muir Maffei (@hmuir) on

Au cours de ses 13 années passées à recevoir des soins du visage, Muir n'avait jamais ressenti cela. "Quand je me suis vue dans le miroir pour la première fois après le traitement, j'ai su que quelque chose avait mal tourné", a-t-elle déclaré. Sa peau était rouge, à vif et très enflammée.

Elle a rapidement dit à l'esthéticienne à quel point elle était inquiète, mais selon Muir, elle l'a simplement ignorée et a déclaré que c'était le traitement qu'on lui avait demandé de promouvoir. Elle a dit à Muir de boire beaucoup d'eau et d'humidifier sa peau, mais Muir savait que cela ne suffirait pas.

Elle a immédiatement consulté son dermatologue personnel, qui lui a prescrit une crème pour les plaies appelée Luxamend. Son dermatologue a déclaré qu'il semblait y avoir une brûlure chimique, mais heureusement, il n'y aurait pas de cicatrices permanentes. Il a également mentionné que si Muir avait la peau plus sombre, les dégâts auraient été bien plus graves.

Il a fallu environ une semaine et demie pour que sa peau commence à s’améliorer. Maintenant, deux semaines après le traitement, elle est presque complètement rétablie, bien que sous certains angles, on puisse encore voir des marques, explique-t-elle.

"Lorsque vous sentez que quelque chose ne va pas, vous devez écouter votre instinct. Je lui ai dit plusieurs fois que je me sentais mal à l'aise, mais je ne lui ai jamais dit d'arrêter, et je regrette vraiment de ne pas l'avoir fait. J'aurais aimé pouvoir dire merci pour ton temps, mais ce n'est pas bon pour moi, je pars."

En conclusion, assurez-vous d’enquêter sur tous les traitements avant de les soumettre, aussi impressionnant que cela puisse paraître. Sur son invitation, la publiciste a mentionné plusieurs célébrités qui "adorent" ce soin du visage, alors Muir a supposé qu'elle l'adorerait également. A partir de maintenant, vous serez sûr de revoir les informations indépendamment à tout moment.

View this post on Instagram

New year; same selfieer 💜🐻

A post shared by Heather Muir Maffei (@hmuir) on

Dans un autre cas similaire, après quelques verres de vin avec ses amis, Rachel Knappier a décidé de se faire gonfler les lèvres. Mais elle n'a pas remarqué que la femme qui le ferait était une ancienne détenue sans formation.

Lorsque Rachael Knappier est allée à une "soirée Botox" chez une amie fin août, elle avait prévu d'appliquer un remède anti-rides sur son front tout en partageant du vin avec ses amis. Mais le résultat la laissa presque défigurée.

ⓘ Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AMOMAMA.FR sont fournis à titre informatif. Le AMOMAMA.FR ne saurait être tenu responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.

Les postes connexes
Dec 21, 2018
Voici le dernier souhait d'une femme en phase terminale
Jan 25, 2019
Une jeune femme atteinte de cancer affirme avoir été laissée par son petit ami parce qu'elle a pris du poids
People Apr 09, 2019
Une femme sauve deux fois la vie de son bébé grâce à son instinct maternel
Dec 11, 2018
Meghan Markle a été appelée une "actrice de l'escalade sociale impitoyable" par un présentateur télé