L'histoire d'une famille de Floride voulant élever un "Theyby", un enfant transgenre devient viral et suscite un débat animé

Une mère de Floride a révélé à la télévision nationale qu'elle élèverait son bébé de 11 mois comme un "theyby". La famille est un "ménage transgenre" et a déclaré qu'elle laissera ses enfants décider de leur sexe quand ils seront plus grands.

Ari Dennis, un parent de Floride âgé de 30 ans, avait révélé lors de son passage dans l'émission Good Morning Britain d'ITV qu'elle allait élever son bébé de 11 mois sans discrimination sexuelle.

Elle appelle l'enfant "Theyby" et a dit que l'enfant décidera de son sexe quand il grandira.

L'animatrice de l'émission, Piers Morgan, a remis en question la décision et les raisons morales d'Ari de mettre en oeuvre ses intentions, et elle l'a accusé d' “enfantillage”.

“Les gens critiquent la décision d'une mère, Ari Dennis, d'élever leur bébé Sparrow comme un enfant de troisième genre.” - Yahoo Style UK | Twitter

Elle a révélé qu'elle et son partenaire avaient accepté d'élever leur enfant, nommé Sparrow, comme un "theyby" après que leur aînée, Hazel, élevée comme une fille, eut décidé d'être identifiée comme non binaire à l'âge de quatre ans.

Ari a également révélé que l'anatomie de Sparrow n'est connue que de quelques personnes, dont les parents et quelques-uns des soignants de l'enfant.  

Quant à son sexe, c'est à Sparrow de décider, car son certificat de naissance indique même que son sexe est inconnu.

“Je crois sincèrement que je préfère vous écouter et @susannareid100 parler de brexit que de donner l'antenne à cette femme ridicule qu'est Ari Dennis .... Je suis sans voix.... complètement ridicule tout ces termes de "theyby" !“ - Lauren Greenwood | Twitter

Ari, qui s'identifie comme non-binaire, a ensuite révélé qu'elle fait partie d'une famille où il y a plusieurs parents et où tout le monde s'identifie comme transgenre. Elle est légalement mariée à un transgenre et est dans une relation avec une autre personne.

Défendant ses actions, elle a déclaré qu'à l'âge de Sparrow, les enfants ne comprennent pas le genre et qu'en tant que tels, ils devraient être laissés à décider de leur sexe à un âge plus avancé, une décision basée sur leurs propres choix et pas seulement sur leur anatomie.

“Une collègue de travail plus âgée vient d'arriver au bureau, confuse et rieuse de ce qu'elle vient de voir sur #GMB - #Theyby #Gender et "Ari Dennis".

Je ne l'ai pas vu, mais d'après sa réaction et celle de Twitter, on dirait que c'était un événement ridicule et insensé. #RIPSense”  - Ross ✌ - Man vs Adulthood | Twitter

Ari n'est pas seule dans ses croyances non plus.

Un groupe Facebook connu sous le nom de "Parenting Theybies : L'utilisation des pronoms tels que eux/leur pour les enfants dès le début" sensibilise à la neutralité de genre et compte actuellement une communauté de 350 membres pour les parents qui choisissent d'élever leurs enfants en tant que personnes du troisième genre.

L'approche non sexospécifique de l'éducation des bébés commence à être acceptée par les stars.

“"N'est-ce pas toxique et bizarre qu'à deux ans, on dise à quelqu'un que tu es un garçon à cause de ton anatomie ?

Une famille de Floride, neutre du point de vue du genre, élève son enfant comme un "theyby". Les parents disent qu'ils laisseront l'enfant découvrir son propre sexe plus tard dans sa vie.” - Good Morning Britain | Twitter

L'actrice vedette Kate Hudson a révélé qu'elle adopte une approche non sexiste pour élever son troisième enfant, Rani. Rani est née de Kate et de son petit ami, Danny Fujiakwa, en octobre.

Kate avait parlé à AOL et avait répondu à une question sur la différence entre élever une fille et un garçon ; ses deux premiers enfants sont des garçons, tandis que Rani est une fille.

Elle a dit que son approche n'avait pas changé, bien qu'il y ait une différence. Elle a poursuivi en disant qu'il est préférable d'élever les enfants individuellement, car personne ne sait à quoi  ils s'identifieront plus tard .

Dans le New Jersey, un petit garçon de 6 ans annonce à sa mère qu'il est transgenre, commence alors pour lui une transition pour vivre en tant que fille, l'enfant reconnait être plus heureux et vraiment épanoui.

Le courage de l'enfant a incité la compagne de sa mère à reconnaître aussi qu'elle était transgenre et a pris la décision de commencer à vivre en tant qu’homme ,chose qu'elle avait toujours voulu faire.

Les postes connexes
Dec 20, 2018
On dit aux enfants de l'école primaire que «les garçons peuvent aussi avoir leurs règles»
Jan 16, 2019
Première famille transgenre de deux générations, intimidée pour avoir laissé leur fils de cinq ans être une fille
Histoires virales Mar 15, 2019
Une mère qui a été critiquée pour la manière dont elle habillait sa fille a répondu brillamment
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant