Julie Douib tuée par son ex-mari : dévasté, son père fait un témoignage émouvant

Dix jours après le meutre de Julie Douib, son père Lucien Douib a livré un temoignage bouleversant sur l’antenne de BFMTV. Il a décidé de témoigner pour qu'il n'y ait plus d'autres victimes.

Le 3 mars dernier, Julie Douib, 34 ans, mère de deux enfants a été violemment tuée à l'Ile Rousse (Haute-Corse) par son ex-conjoint Bruno Garcia. Elle est ainsi devenue la 30e femme tuée en France par son conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année.

Il y a dix jours, Julie a été tuée "par deux ou trois tirs d'armes à feu", "dans une situation de séparation très conflictuelle", avait précisé la procureur de la République de Bastia, Caroline Tharot.

Avant cet acte macabre, son père et elle ont mainte fois déposé plaintes : violences, vol, dégradation ou injures non publiques. Malheureusement, ces plaintes n'ont jamais été prises en compte.

"Il y a eu une faille, on n'a pas été écoutés. Peut-être qu'on s'est dit que cela n'arriverait pas, mais on a trop prévenu pour que ce ne soit pas pris au sérieux"

a confié à BFMTV Lucien Douib, le père de la victime, dans un témoignage bouleversant. 

Lucien Douib au micro de BFMTV. | Photo : Youtube/BFMTV

Lucien Douib au micro de BFMTV. | Photo : Youtube/BFMTV

"Au début c'était comme toute rencontre, c'était tout beau, on était bien accueillis, on était les beaux-parents, on allait faire du bateau... Après je pense que la personnalité de ce monsieur est ressortie et il a commencé à éloigner Julie de tout contact familial"

a lâché le père de la jeune femme assassinée.

C'est alors que Julie qui était de nature radieuse, devient victime de la possessivité de son compagnon, qualifié de "rigide, associable, maniaque à l’extrême" par certains proches.

Lucien Douib au micro de BFMTV. | Photo : Youtube/BFMTV

Lucien Douib au micro de BFMTV. | Photo : Youtube/BFMTV

La veille du drame, Bruno Garcia avait été aperçu en train de célébrer la victoire de l'équipe de football de son fils. Avant de faire de son ex-compagne la trentième femme tuée par les coups de son conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année 2019. Désormais, Lucien Douib entend ne plus se taire. 

"Au moins qu'on prenne coscience que c'est ma fille qui est partie. C'est lui le responsable, c'est lui qui l'a tuée: Pour moi ce serait inconcevable qu'il se passe encore des choses comme ça"

a-t-il conclu.

DEUX MARCHES BLANCHES EN HOMMAGE À JULIE DOUIB

En hommage à Julie Douib, environ 3900 personnes se sont réunies en Haute-Corse et en Seine-et-Marne ce samedi 9 mars.

La première marche silencieuse a débuté vers 14 h 00 depuis la résidence où vivait la victime avec ses deux enfants, deux garçons de 8 et 10 ans. Elle s’est achevée une heure plus tard face à la Méditerranée par un lancer de roses blanches dans la mer.

Le même jour, la deuxième marche a réuni près de 900 personnes à Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), d’où était originaire la jeune femme de 34 ans.