Brigitte Macron s'est fait huer à Reims : sa première apparition en public après les violences du week-end

Lors du match mixte et caritatif à Reims du mercredi 20 mars, Brigitte Macron a profité du coup d'envoi pour prendre l'entière responsabilité concernant le séjour de Macron à la montagne.

Le samedi 16 mars dernier, Emmanuel Macron a été aperçu sur les pistes de ski sur les montagnes enneigées de la Mongie. Pendant ce temps, le 18e acte des Gilets jaunes s'est déroulé violemment sur les Champs-Élysées.

L'agréable séjour dans les Pyrénées a écorné l'image présidentielle. L'opposition n'a pas manqué de critiquer les faits, en le dénonçant d'incompétence. De leur côté, les internautes se sont rués à critiquer et à commenter le comportement provoquant du Président.

Après cette polémique, Brigitte Macron a décidé de s'expliquer en public. Le mercredi 20 mars, l'épouse de Macron a assisté à La Première qui a eu lieu à Reims, qui était un match mixte et caritatif organisé par Variétés Club de France.

La Première dame a fait sa première apparition publique depuis les violences du samedi dernier pour prendre la défense de son époux.

"C'était moi qui lui avait préparé une escapade"

Brigitte Macron a décidé de profiter du coup d'envoi pour expliquer certaines choses. Mais dès qu'elle est apparue sur le stade Auguste-Delaune de Reims, les choses se sont compliquées.

Une partie du public s'est déchaînée sur elle après avoir vu son visage apparaître sur les écrans géants. L'ancienne enseignante a expliqué aux journalistes présents que l'initiative du voyage venait d'elle et non de son mari.

"Dès qu'il a pris conscience de ce qui se passait il est parti. C'était évident",

continue-t-elle.

Brigitte Macron, première dame de France, participe au Varietes Club De France contre Reims | Photo : Getty Images

Brigitte Macron, première dame de France, participe au Varietes Club De France contre Reims | Photo : Getty Images

Plusieurs spectateurs du match ont sifflé et crié après elle. Pour éviter des nouvelles réactions de la part du public, les organisateurs du match ont abdiqué à lui faire donner le coup d'envoi fictif.

Elle a quand même assisté à la première mi-temps depuis le banc de touche, avant de quitter discrètement le stade.

Brigitte Macron, première dame de France, pose avec Arnaud Robinet, maire de Reims, et Jacques Vendroux, directeur général du Varietes Club de France, lors de son passage au Varietes Club De France Vs Reims | Photot : Getty Images

Brigitte Macron, première dame de France, pose avec Arnaud Robinet, maire de Reims, et Jacques Vendroux, directeur général du Varietes Club de France, lors de son passage au Varietes Club De France Vs Reims | Photot : Getty Images

UN SÉJOUR ÉCOURTÉ

Dans la soirée du samedi 16 mars, Emmanuel Macron a décidé d'écourter son séjour à Mongie, pour rejoindre la cellule de crise du ministère de l'Intérieur. Suite aux violences survenues à Paris lors de l'acte 18, des décisions strictes ont été prises pour éviter d'éventuelles violences.