"Il allait se faire tuer" : un homme raconte comment il a risqué sa vie pour sauver un policier lors de la dernière manifestation

Un jeune homme raconte comment, en risquant sa propre vie, il a secouru un policier tabassé par des manifestants violents, lors de l’acte 18 des Gilets jaunes à Paris.

Le trentenaire, propriétaire d’un restaurant en Seine-et-Marne prénommé Adel a participé aux premières manifestations en novembre et en décembre.

Après l'annonce des mesures du gouvernement à la fin de l'année 2018, le jeune homme avait raccroché son gilet jaune, qu'il n'a "jamais enfilé", précise-t-il

Samedi 16 mars dernier, Adel avoue être venu à Paris "par curiosité", après avoir vu les images de violences et de chaos sur les Champs-Elysées.

"Je me rendais au travail, je devais aller à l'hippodrome d'Auteuil. Quand j'ai vu les images, je me suis dit 'c'est pas possible'."

raconte-t-il au Parisien.

Les manifestants s'attaquent à un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Les manifestants s'attaquent à un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

 LA "CHARGE DES POLICIERS"

Arrivé au niveau du magasin Bulgari, en haut des Champs-Élysées Adel assiste à une "charge des policiers" puis, un peu plus loin, il voit "comme une sorte de ronde où quelqu’un se fait tabasser au sol". Sur la vidéo, on entend un policier hurler :

"Il y a des collègues là-bas !"

Les manifestants s'attaquent à un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Les manifestants s'attaquent à un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Tout le monde se précipite alors au milieu de l'avenue où un policier des DAR, détachements d'action rapide, en civil mais portant un casque, en train d'être violemment pris à partie par les individus, n'arrive pas à rejoindre ses collègues. Il est projeté au sol, face à la foule.

Les manifestants s'attaquent à un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Les manifestants s'attaquent à un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

IL MET SA VIE EN RISQUE POUR L'UN D'EUX

Face à la situation "électrique", comme il la décrit, Adel décide de s'interposer en repoussant les assaillants. 

"Je me suis mis devant eux et je leur ai crié 'Arrêtez ! Vous allez le tuer'." 

racontait-il après les faits.

Adel et un Gilet jaune protégeant un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Adel et un Gilet jaune protégeant un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Sur les images de la vidéo on voit seulement le moment où le jeune homme (habillé en pull gris et doudoune sans manches) couvre avec son corps le policier au sol pendant quelques secondes.

"Je me suis allongé sur lui pour le protéger et je lui ai dit 'T'inquiète pas je te protège'".

Adel et un Gilet jaune protégeant un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

Adel et un Gilet jaune protégeant un policier sur les Champs-Elysées, le 16 mars 2019. | Photo : Youtube/InfoCritiqueWeb

CONTRE LES VIOLENCES

Un second homme (vêtu d'un gilet jaune et un drapeau tricolore accroché dans le dos) est venu en soutien à Adel. Les deux hommes vont rester ainsi jusqu'à l'arrivée des autres policiers.

"J’ai la chance d’avoir fait des sports de combat depuis l’enfance… Et si je n’avais rien fait ?"

s’interroge Adel avant d'ajouter :

"comme 85 % des Français, je condamne les violences".

Selon un sondage réalisé par l'institut Elabe pour BFM TV après ce samedi noir, le soutien au mouvement des Gilets jaunes est en effet en recul. 84% condamnent les violences. Seuls 28 % déclarent comprendre ces violences.

PROVOCATION OU LÉGITIME DÉFENSE ?

Provocation ou légitime défense ? Cet affrontement entre les policiers et les gilets jaunes en marge du sixième samedi de mobilisation à Paris a suscité la polémique après la diffusion des images d’une violence inouïe.

Ces images ont tourné en boucle sur les chaînes d’info et sur les réseaux sociaux. Quatre motards de la police nationale ont été pris à partie par des manifestants sur les Champs-Élysées, samedi 22 décembre lors de l’acte 6 de la mobilisation des gilets jaunes.

Les postes connexes
Gilets jaunes Mar 18, 2019
À Paris, un policier a été surpris en train de ranger des maillots du PSG dans son sac lors des manifestations (vidéo)
Dec 24, 2018
Provocation ou légitime défense: les gilets jaunes se battent avec la police sur les Champs-Élysées
Macron Mar 18, 2019
Gilets jaunes: Une vidéo inquiétante montre un homme dans un fauteuil roulant ciblé par un projectile de grenade lacrymogène
Gilets jaunes Feb 20, 2019
"On est là pour tous les pauvres" : un gilet jaune a dit ce que Macron devrait faire pour arrêter le mouvement