"On est en colère" : Le cri du cœur de Delphine, la fille de Geneviève blessée à Nice

Les proches de Geneviève Legay, grièvement blessée en marge du 19ème samedi de mobilisation des Gilets jaunes à Nice, sortent de leur silence et déclarent qu’ils vont porter plainte.

Samedi dernier, des milliers de Gilets jaunes ont encore manifesté à travers la France durant l'acte 19 de mobilisation du mouvement social. A Nice, plusieurs endroits ont été interdits pour manifester.

Cependant, quelques dizaines de personnes avaient bravé cette interdiction sur la place Garibaldi. Parmi eux, Geneviève Legay, militante altermondialiste de 73 ans a été grièvement blessée à la tête.

Selon un journaliste de l’AFP, la femme est tombée pendant une charge de la police et sa tête a heurté un poteau métallique. Après son évacuation, la septuagénaire a été prise en charge en unité de soins intensifs à l'hôpital Pasteur.

Mais l'inquiétude de ses proches ne faiblit pas. Sa fille, contactée par la rédaction de France Bleu Azur parle de prochaines heures cruciales. 

"Les médecins nous ont dit que son état est stationnaire, mais que les 48 heures vont être déterminantes"

a déclaré aux journalistes la fille de Geneviève Legay, Delphine. 

En attendant que son état s'améliore, la famille de Geneviève Legay a décidé de porter plainte. Le procureur de la République de Nice précise qu'une enquête a été ouverte, samedi après-midi, pour "recherche des causes des blessures subies". 

PROTESTER POUR DÉFENDRE SES DROITS

La septuagénaire s'est rendue sur les lieux après avoir entendu la nouvelle concernant l'interdiction de manifester. Pour cette mère de famille, il était important de protester pour défendre ses droits. Muni d'un drapeau arc-en-ciel où est écrit "Paix", la femme se disait pacifiste.

Les proches de Geneviève Legay ne comprennent pas non plus ce qui a pu provoquer un tel drame :

"Elle voulait simplement manifester, on est en colère, on est inquiet, on est fatigué aussi parce qu’elle voulait simplement se mobiliser pour ses convictions".

LA RÉACTION D'EMMANUEL MACRON AU CAS DE GENEVIÈVE LEGAY

Emmanuel Macron a été parmi les premiers à réagir à l’accident survenu à la septuagénaire. Dans un entretien accordé à Nice Matin publié ce matin, le président de la République a adressé un message à la manifestante de 73 ans blessée à Nice lors d'une manifestation interdite des Gilets jaunes.