"Vous auriez beaucoup à apprendre d'elle" : a écrit Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron

Samedi 23 mars, Geneviève Legay a été grièvement blessée à la tête lors du 19e acte des Gilets jaunes. Ce lundi, Emmanuel Macron s'est exprimé pour souhaiter un bon rétablissement à la militante.

Lors de la manifestation du samedi 23 mars, acte 19 des Gilets jaunes, Geneviève Legay a été blessée à Nice. Dans un entretien publié dans Nice-Matin dans la matinée de ce lundi, Emmanuel Macron a tenu à souhaiter "un prompt rétablissement" à la militante gravement blessée. Il lui a également souhaité "une forme de sagesse".

Les propos de Macron sur Geneviève Legay n'ont pas tardé à faire tomber la foudre de plusieurs internautes et opposants. Ce qui a provoqué des avis controversés de ceux qui sont contre les propos présidentiels et ceux qui apportent leur soutien au président.

"Monsieur Macron, notre Geneviève de Nice n'a pas besoin de vos leçons de sagesse. Vous auriez beaucoup à apprendre d'elle. Elle milite pour le bien des autres. Et vous, vous la frappez au nom de quoi ?",

a twitté Jean-Luc Mélenchon.

Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer une charge violente des forces de l'ordre sur Emmanuel Macron, et également pour dénoncer la réaction du chef d'Etat.

Le leader de la France insoumise a été l'un des premiers ayant réagi. Pour les opposants, Macon cherchait à dire qu'elle l'a bien cherché.

LA RÉACTION DE SON AVOCAT

Inconsciente, Geneviève Legay a été évacuée par les pompiers, présentant des blessures et une flaque de sang au niveau de la tête. La septuagénaire souffre de plusieurs fractures au crâne.

Pour trouver les causes des blessures, une enquête a été ouverte. L'avocat de la militante a également jugé les propos de Macron de grossiers et indélicats. L'avocat a déposé plainte contre le préfet, pour "violence en réunion avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique contre personne vulnérable".

Par ailleurs, une vingtaine d'association ont prévu de manifester ce lundi à 18 heures, sur la place Garibaldi, où la septuagénaire a été blessée.

BLESSÉE LORS DE L'ACTE XIX

À Nice, plusieurs endroits ont été interdits pour manifester. Mais l'interdiction a poussé les Gilets jaunes à contester sur place Garibaldi.

Dans les rangs des manifestants se trouvait une dame de 73 ans, Geneviève Legay. Elle a décidé de prendre part aux manifestations pour défendre ses droits, malheureusement, elle n'a pas été épargnée.