Diam's, après une longue absence brise enfin le silence : "J'ai compris tant de choses"

Diam's a accepté de se confier aux médias et sa fait des confidences très touchantes sur son passé.

C'est avec une grande honnêteté que Diam's qui est aujourd'hui plus connue sous le nom de Mélanie Georgiades est revenue sur de nombreux sujets comme elle l'a déjà fait par le passé.

C'est sous forme d'un message à elle-même que l'ancienne chanteuse s'est exprimée. Bien que sa vie ait changé de manière radicale, elle n'oublie pas son passé.

"Tu es pour moi comme une expérience de vie qui a fait celle que je suis à présent. J'ai compris tant de choses grâce à toi, et ça je ne le renierai jamais."

Elle explique cependant ensuite que sa célébrité n'a pas été facile à vivre pour elle et qu'elle ne regrette pas le changement qu'elle a opéré.

"Les gens s'arrêtent à la surface des choses sans se demander ce qui se cache au fond. Tu sais mieux que quiconque ce qu'a été pour moi la célébrité. Au-delà de l'épuisement et du stress que subit le corps, il y a aussi le sentiment d'être comme fissurée de l'intérieur, d'être un puzzle divisé en une infinité de pièces qui cherchent désespérément à prendre forme. Comme si ton âme criait à l'aide et que, pour être soignée, elle réclamait autre chose que des antidépresseurs. […] On ne compte plus les suicides, les burn-out, les pétages de plombs et les diverses formes de déchéance chez les people […] Je pense qu'à partir du moment où on se laisse happer par un travail envahissant, une passion dévorante, une addiction, on peut alors devenir prisonnier d'un tourbillon qui ne nous permet plus de nous retrouver un seul instant avec nous-même, et de ce fait, nous prive de toute paix intérieure."

Cependant, aujourd'hui Mélanie semble être une femme apaisée, ce qui lui permet de réaliser à quel point elle était malheureuse durant l'époque où elle était une star.

"Peut-être étais-je trop lucide, mais me lever chaque jour avec la certitude que j'allais mourir m'apportait peu d'ardeur de vivre, c'était trop absurde."

Elle continue en parlant de la foi  qu'elle a trouvé et qui lui a permis d'être sauvée.

"Pourquoi faire de la religion un tabou ? C'est un partage, un échange, chacun prendra le chemin qu'il choisira. Mais la foi fait peur, je crois. Car elle déstabilise nos préjugés, elle nous interroge sur nos origines profondes ; elle pose des questions qui peuvent faire vaciller les certitudes les plus ancrées."

Des confidences très touchantes qui aident à à comprendre pourquoi Diam's a écidé de se retirer de la vie publique et de couler des jours heureux auprès de sa famille et de ceux qui lui sont chers.