Hélène Rollès : « En Chine, on me compare à l’Edith Piaf locale »

En honneur de la visite diplomatique du président de la république chinois Xi Jinping, Emmanuel Macron a convié la chanteuse au palais présidentiel le lundi 25 mars dernier.    

La carrière de la chanteuse d’Hélène Rollès semble bien prometteuse au pays des yeux bridés. A l’occasion de l’entrevu des deux chefs d’Etats de France et de Chine, Emmanuel Macron a invité la star de sitcom des années 90 au Palais de l’Elysée.

La France a accueilli le président de la République démocratique de Chine Xi Jinping qui a fait une tournée politique à l’hexagone en guise d’une visite d’Etat. Un séjour qui s’est tenu le 24 au 26 mars. 

La soirée de dimanche 24, le couple présidentiel Emmanuel et Brigitte Macron a accueilli le président Xi pour un dîner d’Etat donné à l’honneur du président chinois à l’Elysée. 

Pour cette soirée, le chef de gouvernement chinois va aussi rencontrer Hélène Rollès. La comédienne française de « Mystère de l’amour » et de « Hélène et les garçons » est l’une des invitées pour la nuit du dimanche 24 à l’Elysée.

La popularité d’Hélène Rollès en Chine ne date pas d’hier. La comédienne a été connue au pays chinois il y a déjà une certaine année. L’histoire entre la Chine et Hélène Rollès remonte vers l’année 1990 où elle a organisé un spectacle à Shangai. 

Quelques années plus tard, « Je m’appelle Hélène » est devenu mythique et se trouve sur la bouche des téléspectateurs. Depuis la diffusion de la série « Hélène et les garçons » sur TF1, le tube devient un morceau préféré du téléspectateur asiatique. 

« En Chine, on me compare à Edith Piaf locale » déclare la chanteuse. Le titre « Je m’appelle Hélène » est symbolique du hit français, au même titre que « La vie en rose d’Edith Piaf » ou encore « Lolita » d’Alizée.               

Son concert qui s’est déroulé en 2015 était un grand succès. Les mélomanes plutôt nostalgiques scellement bien admiré les singles chantés par Hélène Rollès. « Quand j’écoute les chansons romantique d’Hélène, j’ai l’impression d’être sur les Champs-Elysées en train de boire un café » affirmait Qiao Jia, une spectatrice chinoise interviewer lors du show de la française en 2015, à l’AFT. 

Yilian, le petit nom chinois d’Hélène est synonyme de vedette d’artiste française en Chine. 

Pour l’artiste, l’aventure musicale avec la Chine se poursuit. D’après le propos de Jean-Luc Azoulay, «  Nous prévoyons déjà une autre tournée l’année prochaine, ainsi qu’un album destiné à la Chine. Dedans, il y aura huit chansons en chinois »  affirme t-il. 

Dans une interview en 2016 à Télé-Loisirs, la star française aurait appris des cours pour chanter en mandarin. « C’est assez compliqué, j’apprends phonétiquement » se dit-elle.  

On peut dire que l’Elysée a passé une bonne soirée dimanche dernier.