Sylvie Vartan intervient dans le procès donnant des preuves contre Laeticia Hallyday

Sylvie Vartan a décidé de s'impliquer directement dans le procès concernant l'héritage de Johnny Hallyday.

Les avocats de David Hallyday sont prêt à tout pour défendre leur client dans le procès qui l'oppose à sa belle-mère Laeticia et ils ont décidé de revenir sur le passé du légendaire rockeur. Sylvie Vartan a été prise à parti et a dû écrire une attestation.

Le ton est donné dès le début du procès, l'avocat de David Hallyday s'attaquant directement à la veuve de Johnny en déclarant:

"Laeticia Hallyday transforme, réduit l'icone française qu'était Johnny Hallyday en un simple citoyen Américain et ce à des fins strictement financières, c'est trahir le public de Johnny"

La seconde avocate de David Hallyday a pour sa part tenu à mettre à mal l'argumentaire de Laeticia à l'aide d'une attestation de Sylvie Vartan dans laquelle elle parle des "dix ans de Johnny passés avec Sylvie Vartan aux Etats-Unis".

Celle qui a été la première femme du légendaire rockeur a ainsi rappelé que bien qu'ils aient été domiciliés aux États-Unis, leurs carrières se sont déroulées en France et seul David, leur fils, a été scolarisé en Amérique, paysans lequel il passait le plus clair de son temps avec sa mère.

L'avocate a continué son attaque en parlant de Jade et Joy qui ont étudié auprès de précepteurs français lorsqu'elles accompagnaient leur père en tournée et lorsqu'elles ont passé sa dernière année à son chevet pendant qu'il devait être soigné en France.

Pour finir, les nombreux déplacements des musiciens de l'artiste ont été évoqués, car ils ont en effet été obligés de voyage à plusieurs reprises entre Paris et Los Angeles afin de répéter avec Johhny. 

DE GRANDS ENJEUX

Il faut rappeler que si le clan Hallyday se déchire aussi brutalement et a décidé de passer devant la justice, c'est pour partager l'héritage de Johnny Hallyday.

Un combat pour une somme estimée à pas moins de 7 millions d'euros, c'est la somme qu'aurait remporté Johnny depuis sa mort.