David Hallyday a appris à travailler seul "jusqu’à l’agonie" après le décès de son père Johnny

David Hallyday est un perfectionniste. Le chanteur y voit des avantages aussi bien que des inconvénients. Dans un épisode de "Mon super pouvoir", une série de Huffington Post, il explique comment il a appris à travailler seul "jusqu’à l’agonie" après le décès de son père.

David Hallyday pense avoir hérité le perfectionnisme de ses musiciens favoris mais également de ses parents, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan.

Pour celui qui a sorti en décembre 2018 le plus abouti de ses albums à ses yeux, c’est à la fois un moteur et un trait de caractère épuisant pour lui comme pour les autres.

"Les gens sont capables de reprendre 2, 3, 4 fois peut-être mais au-delà, on commence à sentir une forme d’exaspération (…) Moi, je ne sais pas m’arrêter"

a-t-il expliqué dans "Mon Super Pouvoir", un épisode de la série de Huffington Post.

"On a la fâcheuse tendance de faire subir aux autres, aux proches, ce qu’on est soi-même finalement. Dans le meilleur comme dans le pire"

a-t-il aussi admis.

Dans sa jeunesse, il a empêché ses proches de dormir quand il apprenait la batterie. Aujourd'hui il voit son caractère déteindre sur ses enfants en les poussant eux aussi à l’exécution parfaite, ne sachant réellement si c’est bon pour eux.

Alors pour éviter de tomber seulement "dans le pire", ce bosseur né a su se remettre en question. Il a appris à pouvoir travailler "jusqu’à l’agonie" seul dans son studio, "pour ne faire chier personne", et s’apaise, avec le temps.

Une chose est sûre, ses heures de dur labeur ont fini par payer. Plébiscité par le public, le dernier album de David Hallyday "J’ai quelque chose à vous dire" est devenu disque de platine.

Une heureuse nouvelle que le fils aîné du rockeur a annoncée en février dernier, sur son compte Instagram, sans oublier de remercier ses fans.

"Je suis si ému… Merci à vous tous, c’est grâce à vous tout ça !"

LA PARTICIPATION DE SA FAMILLE

En février dernier, David Hallyday a également parlé de l'aide apportée par Laura Smet, qui a rendu son album si populaire.