Une jeune fille de 3 ans est allergique aux températures chaudes et froides, et rien ne peut être fait pour y remédier

Cette jeune fille a une allergie rare au froid et à la chaleur et des cloques apparaissent sur tout son corps à chaque sortie.

Mirror a rapporté qu'Ellis Roberts avait remarqué pour la première fois des taches rouges sur la peau de sa fille Athéna lorsque la famille avait reçu un nouveau chiot l'année dernière.

Croyant que sa fille pouvait être allergique à l'animal, ils ont fait adopter le chien, mais les éruptions cutanées ont empiré.

Les médecins pensent qu'Athena présente une forme rare d'allergie aux températures, presque inconnue chez les enfants, dans laquelle son corps réagit à de légers changements de température de la même manière que si elle était piquée par une abeille ou une guêpe.

Cela signifie que son corps se couvre d'ampoules douloureuses et irritantes chaque fois que sa peau entre en contact avec un climat différent de celui de la température ambiante.

Sa mère Ellis, âgée de 26 ans, a déclaré: "C'est tellement horrible et fait tellement souffrir Athéna que ça continue quelques secondes après."

Elle a ajouté que sur le trajet de la voiture à la crèche, son corps était déjà couvert de cloques.

"Les médecins ne savent pas quoi faire, car ils n'avaient jamais vu ce type d'allergie chez un enfant auparavant."

Il a dit qu'il est horrible d'entendre une fille pleurer et de lui dire que ça fait mal sans pouvoir rien faire pour l'améliorer.

Elle a expliqué que les antihistaminiques et les autres médicaments prescrits par le médecin ne fonctionnaient pas et que, lorsqu'on leur avait dit d'attendre trois mois avant de voir un dermatologue au NHS, ils ont commencé à chercher comment payer une consultation privée.

"C'était horrible de la voir si mal, il y a quelques semaines, le temps était plus clément, alors je l'ai emmenée au parc, mais nous avons dû rentrer immédiatement lorsque les ampoules sont revenues."

Les experts lui ont dit que l’on en savait si peu sur la maladie, qu’ils ne savaient pas si c’était quelque chose avec lequel Athéna devrait vivre toute sa vie.