Ému, Patrick Sébastien dévoile ses plus grands regrets au sujet de ses 4 enfants

Patrick Sébastien aime ses enfants plus que tout au monde mais il a l'impression de ne pas leur avoir accordé assez de temps.

Au cours d'un entretien accordé à Télé Loisirs, le célèbre animateur s'est confié sans détours sur son rôle de père et sur ses enfants dont il est extrêmement fier.

Le métier d'animateur a un certain attrait aux yeux de certains mais il prend énormément de temps. En effet, il est très difficile de préparer une émission et Patrick Sébastien couple cela avec des spectacles qu'il donne dans toute la France.

Un emploi du temps très chargé qui lui a malheureusement demandé beaucoup de temps et d'efforts et l'a poussé à passer du temps loin de sa famille qui est composée de l'élue de son coeur, Nana, de leur fille Lily qu'ils ont adopté et de ses deux fils, Olivier et Benjamin qu'il a eu avec deux autres femmes. 

Pourtant, l'animateur qui a tragiquement perdu son fils aîné, Sébastien, dans un accident de moto, est toujours inquiet pour ses autres enfants. Ne pas avoir été aussi présent qu'il aurait aimé l'être laisse ainsi un goût amer dans la bouche du présentateur comme il l'a révélé avec franchise lors de son interview :

" Je n’ai pas été assez présent, pour tous mes enfants (…) mais ça c’est le lot de tous les artistes. On bossait sans arrêt, on n’était pas assez présents"

Il se décrit cependant comme étant un père "déconneur" et "libertaire" qui essaie d'apprendre certaines valeurs à ses enfants, notamment le respect de l'autre. Un sujet qui lui tient vraiment à coeur :

"Il y a en premier le respect de quelque être humain que ce soit. Mon humanisme, c’est-à-dire respecter le plus possible tout le monde, quel qu’il soit, qu’il soit d’en haut ou d’en bas, c’est ce que j’essaie de leur apprendre"

Les déclarations d'un père qui tient énormément à ses enfants et à sa famille et qui, malgré ses défauts et ses erreurs, sera toujours là pour eux comme sa mère, Andrée, l'a été pour lui. Il a d'ailleurs décidé de lui rendre hommage lors de l'interview :

J'essaie de leur transmettre ce que me transmettait ma mère : une vie sans connerie, c'est comme le gigot sans ail, ça nourrit mais ça ne régale pas"

Des mots qui feront sûrement réfléchir de nombreuses personnes!