Christophe Castaner fait honte aux Gilets Jaunes pour leurs requêtes ignobles aux policiers

Des slogans hostiles ont été chantés par les manifestants Gilets jaunes lors du 23e acte. Ils se sont inspirés des suicides qui ont marqué la police depuis le début de l'année.

Depuis le début de l'année 2019, la police a été touchée par une série de suicides de ses agents. C'est une situation sans précédent, car depuis le mois de janvier, près d'une trentaine de policiers se sont suicidés.

Il est certain que les Gilets jaunes sont au courant de ces actes suicidaires.

Samedi 20 avril 2019, comme chaque week-end, les manifestants Gilets jaunes sont descendus dans la rue pour l'acte 23 de la mobilisation.

Une scène controversée s'est produite sur la place de la République où s'est déroulée une manifestation.

"Suicidez-vous ! Suicidez-vous ! ",

ont crié les Gilets jaunes aux policiers qui étaient chargés de maintenir l'ordre sur la place parisienne.

La scène a créé une polémique sur les réseaux sociaux. Christophe Castaner, ministre de l'intérieur, est choqué par le comportement des manifestants.

"Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie ! Soutien total à nos forces mobilisées, et à leurs familles. L'immense majorité des Français sait ce qu'elle leur doit",

a écrit le "premier flic" de France.

Selon le ministère de l'Intérieur, un regain de manifestants a été constaté à Paris lors de l'acte 23.

Le nombre des manifestants dans tout le pays a baissé, voir 27 900 contre 31 100 pendant la semaine précédente, mais ce nombre a augmenté dans la capitale. En effet, à Paris, le nombre a quasiment doublé.

Même Marine Le Pen a exprimé sa honte après avoir vu la vidéo.

"Comment peut-on scander 'suicidez-vous' aux forces de l’ordre ? ! C’est honteux enfin !! Cette haine de la police est idéologique et hélas systématique dans les rangs des anarchistes",

a posté la présidente du Front National via Twitter.

Aucun de ceux qui ont crié cela ne doit rester impuni. Aucun ",

a déclaré le politicien François-Xavier Bellamy.

Plusieurs internautes ont adressé leur soutien aux forces de l'ordre, et la police nationale n'a pas manqué de les remercier via Twitter.

Les gilets jaunes ne semblent pas vouloir se calmer et enchaînent des confrontations de plus en plus osées.

Ils ont eu une affrontation avec les forces de l'ordre, le chef du gouvernement accuse les gilets jaunes sur cette acte mais selon les internautes, ce sont les forces de l'ordre qui ont attaqué en premier et les gilets jaunes n'ont fait que se défendre.