Les derniers moments de Mike Brant sont dévoilés

Quarante quatre ans après son décès tragique, l’histoire de sa courte vie passionne toujours ses fans. Ce célèbre chanteur et compositeur israélien a mis fin à ses jours le 25 avril 1975. Il avait 28 ans.

En avril 2018, à l’occasion de la 43ème date anniversaire depuis la disparition Mike Brant, Télé-Star revenait sur l’histoire de la vie de cet artiste hors normes.

LES ORIGINES DE MIKE BRANT

Mike Brant de son vrai nom Moshé Brand est né le 2 février 1947 dans un camp de réfugiés, sur l'île de Chypre. Ses parents étaient des Juifs polonais.

Mike Brant avec ses parents et son frère. | Photo : Getty Images

Mike Brant avec ses parents et son frère. | Photo : Getty Images

Sa mère Bronia est une rescapée d'Auschwitz, et son père Fishel est un ancien résistant. Enfant, Mike Brant avait déclaré à ses parents :

"Plus tard, je serai vedette... ou clochard !"

Mike Brant à l'âge de 16 ans. | Photo : Getty Images

Mike Brant à l'âge de 16 ans. | Photo : Getty Images

SES DÉBUTS SUR SCÈNE

En Israël, il chante ses premières gammes à la chorale de l'école. A l’âge de 22 ans, poussé par Sylvie Vartan et Carlos, il arrive à Paris et chante les répertoires d'Elvis Presley et Frank Sinatra dans les grands hôtels.

Son premier titre "Laisse-moi t'aimer" écrit par Jean Renard, est une bombe qui secoue la France. Mais avant ce succès il a passé deux mois à travailler en studio, réécrivant phonétiquement les paroles en hébreu car il ne parlait pas le français.

Mike Brant (1947-1975). | Photo : Getty Images

Mike Brant (1947-1975). | Photo : Getty Images

SA POPULARITÉ GRANDISSANTE

En 1972, il chante "Qui saura", reprise d’une chanson italienne "Che sarà" qui devient rapidement numéro un des hit-parades francophones, et dépasse la grande vedette de l’époque Claude François en popularité.

Puis, il se met à composer des tubes à la chaîne avec le parolier Michel Jourdan qui lui écrit des textes sur mesure. Il enchaîne ainsi la même année avec "C'est ma prière", puis en 1973 suivent "Rien qu’une larme", "Tout donné, tout repris".

DÉPRESSION ET TENTATIVE DE SUICIDE

Épuisé par le rythme de sa carrière, affecté psychologiquement par la guerre dans son pays on lui diagnostique une dépression. Mike Brant fait un séjour dans un hôpital de repos en Suisse, conseillé par Johnny Hallyday.

En plus de la dépression, le jeune homme vit une grande déception amoureuse. Il fait alors une première tentative de suicide le 22 novembre 1974, en se jetant du cinquième étage de l'hôtel de la Paix, à Genève.

RIEN NE PRÉSAGEAIT LE PIRE

Au printemps 1975 il enregistre le titre "Dis-lui", lui tenant beaucoup à cœur et semble vouloir repartir de bon pied dans sa carrière en retravaillant avec Jean Renard qu'il croise le 24 avril 1975.

Le 25 avril 1975, à 11h15 du matin, Mike Brant tombe du sixième étage d'un immeuble situé au 6 rue Erlanger, dans le 16ème arrondissement de Paris. Il meurt dans l'ambulance qui le transporte à l’Hôpital Ambroise-Paré.

LA THÈSE DE L'ASSASSINAT

Selon la thèse officielle, le grand chanteur est décédé suite à la défenestration. Et même si sur la scène de crime tout indique un suicide, plusieurs enquêteurs ont avancé une thèse d’assassinat de ce jeune talent.

Les postes connexes
People Apr 04, 2019
Suicide de Mike Brant à 28 ans : récit de sa vie, de son enfance à une mort tragique
Célébrités Apr 03, 2019
Mike Brant (Laisse-moi t'aimer) : est-ce que vous vous rappelez de ses chansons ? Elles sont toujours chantées dans toutes les langues
Histoires Apr 08, 2019
Les dernières images étonnantes de Charles Aznavour juste 2 jours avant sa mort dévoilées
Feb 06, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : la rue où il s'est produit a été marquée par le suicide d'une star