Dick Rivers, décédé, a "souffert" à cause de Johnny Hallyday et Eddy Mitchell

Le nom de Dick Rivers a souvent été associé à Johnny Hallyday et à Eddy Mitchell. Mais d’après l’ancien manager du Taulier, Jean-Claude Camus, le pionnier du rock'n'roll à la française avait souffert à cause des ex-idoles yéyés.

Dick Rivers a tiré sa révérence le 24 avril 2019, jour de ses 74 ans, emporté par un cancer. Le chanteur, dont la voix grave et profonde avait peu d'équivalent en France, a quitté ce monde en conservant une profonde blessure, racontée par Jean-Claude Camus.

LA RENCONTRE DE CAMUS AVEC RIVERS

Avant de devenir le manager de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus s’est en effet occupé de la promotion du groupe "Les Chats Sauvages" dirigé par Dick Rivers.

"Je l’ai découvert tout à fait par accident. À l’époque, en 1961, je n’étais personne. J’organisais des petits bals un peu partout et j’avais un orchestre dans un café sur les Grands Boulevards (…) je vais leur rendre visite et mes musiciens me disent : 'Il y a un groupe qui est passé cet après-midi, ils sont pas mal du tout.' C’était Dick Rivers et les Chats Sauvages"

s'est remémoré Jean-Claude Camus dans les colonnes du Figaro. En apprenant que le groupe n'avait pas de maison de disques, ni de manager, il s'est proposé pour en devenir un : 

UNE COLLABORATION QUI TOURNE COURT

"J’ai dit : "Je m’appelle Jean-Claude Camus". Je suis devenu leur manager et les ai fait signer chez Pathé-Marconi. Je leur ai fait faire Âge Tendre, rue Marcadet, et puis la notoriété du groupe a explosé."

Pourtant, cette collaboration de sera pas de longue durée. Car Jean-Claude Camus  "n'a d'yeux que pour un grand blond", un certain Johnny Hallyday, avec qui Dick Rivers entretient des rapports particulièrement tendus.

DES RELATIONS TENDUES

"Johnny et Eddy n’aimaient pas beaucoup Dick Rivers. Ils l’ont toujours tenu à l’écart. Dick en a beaucoup souffert. Toute sa vie (…) La blessure avec Eddy et Johnny l’aura poursuivi toute sa vie"

a confié le producteur de 80 ans.

Une déclaration qui n'est pas sans rappeler les propos tenus par le défunt, qui n'avait pas été tendre avec les deux Vieilles Canailles quelques années auparavant, lors d'un entretien accordé à France Soir (en octobre 2011) :  

"On me parle toujours de ces deux-là ! J’en ai marre. Hallyday n’est même plus un chanteur, c’est un cirque à lui tout seul. S’il n’y a pas un accident people, il n’existe plus ! Mitchell, c’est pas pareil, c’est un type très cultivé, il écrit de très belles chansons, c’est un excellent acteur."

L'IMMENSE PRIVILÈGE DE DICK RIVERS

Comme Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, Dick Rivers faisait parti des figures du rock n'roll français des années 1960-1970. Ce dernier avait pu rencontrer son idole.

Dick Rivers, une légende du rock n'roll français, a succombé au cancer dans la nuit du 23 au 24 avril, à son 74e anniversaire.

Le chanteur français surnommé "le rockeur à la banane" avait toujours eu une admiration illimitée pour le rock n'roll américain et surtout pour l'un des grands noms de cette musique : Elvis Presley.