Emmanuel Macron répond à la haine pour sa famille : "C'est une dilution de la morale"

Ce jeudi 25 avril, Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse exceptionnelle à l'Elysée. Au cours de son allocution, le président est revenu sur la déferlante de haine dont il a été victime, lui et sa famille depuis qu'il est arrivé au pouvoir.

Le jeudi 25 avril 2019, le président de la République a tenu une grande conférence de presse consacrée aux conclusions du Grand débat national.

Interrogé sur les nombreuses insultes dont lui et sa famille ont été victimes ces derniers temps, le président de la République s'est montré ferme.

"Quand on cherche le pouvoir, qu'on l'obtient par la confiance du peuple, on accepte d'avoir la part de colère qui va avec, concède-t-il. (...) Est-ce que ce qu'on a vécu ces derniers mois pour autant se justifie ? Je ne crois pas."

analyse-t-il avant d’ajouter :

"Et indépendamment de ma personne, la haine qu'on a pu voir déferler à mon endroit, parfois à l'égard de ma famille, ce qui est inacceptable, à l'égard des élus de la République, ce qui l'est tout autant, je crois que ça c'est une dilution de la morale collective très profonde qu'il nous faut condamner avec beaucoup de vigueur."

DE NOMBREUSES CRITIQUES

Il faut dire que le couple présidentiel a dû faire face à de nombreuses critiques depuis l'arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. Dans les premiers temps, leurs détracteurs s'en sont surtout pris à la différence d'âge qui existe entre la Première dame et son époux.

Brigitte Macron a également été comparée à "Marie-Antoinette, qui vit dans sa bulle" par Arnaud Mercier, un professeur d'information et de communication qui s'est exprimé au sujet de la crise des Gilets Jaunes sur BFTV.

MENACES DE MORT

Comme si cela n'était pas assez, l'ancienne enseignante a en outre été la proie de quelques menaces de mort.

En février dernier, un internaute originaire des Ardennes avait publié sur les reseaux sociaux un message particulièrement violent à l’encontre de la Première dame.

Dans un commentaire posté sur la page Facebook du journal L’Union, il avait appelé à "accueillir avec des fusils" l’épouse d’Emmanuel Macron, lors de sa venue au stade Auguste-Delaune à Reims, le 20 mars dernier.

Découvrez pourquoi malgré ces menaces, le jeune homme a été relaxé par le tribunal juste la veille de la venue de la Première dame.

Les postes connexes
Getty images
Jean-Luc Reichmann Jul 18, 2019
Jean-Luc Reichmann, en vrai maître de maison, montre son jardin à la maison en vidéo
instagram.com/karineferri
Célébrités Jul 18, 2019
Karine Ferri mère heureuse, partage des photos du premier anniversaire de sa fille Claudia
Getty images / wikimedia.org
Célébrités Jul 17, 2019
Alain Delon évoque les tristes circonstances du décès de Dalida
Getty images
Célébrités Jul 17, 2019
Les déclarations de Béatrice Dalle sur le vrai visage de Didier (JoeyStarr)