Emmanuel Macron : la prime octroyée à 5,5 millions d'employés en quatre mois

Depuis l’annonce officielle en décembre, jusqu’au 31 mars, un montant atteignant les 2,2 milliards d’euros de prime qui ont été versés à quelques 5,5 millions de salariés, pour répondre au mouvement des Gilets jaunes.

Depuis le 10 décembre jusqu’au 31 mars dernier, des millions de salariés ont reçu une prime exceptionnelle sans taxe, de leur employeur. Il s’agirait de 400 euros, en moyenne et par tête. Ce qui aurait fait un total de 2,2 milliards d’euros.

Au total, selon le bilan définitif, 5,5 millions de salariés ont pu recevoir cette prime qui avait été dédiée en guise de réponse à la cause pour laquelle les Gilets jaunes ont oeuvré pendant plus de cinq mois maintenant.

Effectivement, la prime a pu être octroyée dans à peu près 408.000 établissements, ce qui fait 20 % du secteur privé. Parmi les salariés concernés, le nombre de ceux qui ont pu toucher le maximum autorisé, qui est de 1.000 euros, atteignent les 30 %.

Déchargée des impôts sur le revenu, de prélèvements sociaux et de cotisations sociales mais aussi salariale, cette prime était dédiée à tous les salariés dont le revenu du ménage était inférieur à 3.600 euros en 2018.

Ce 25 avril, lors de la conférence de presse du président Macron, il avait annoncé de façon officielle que ce dispositif serait alors reconduit en 2020, seulement pour les entreprises ayant un accord d’intéressement.

Selon Matignon, il sera représenté en 2019 une revalorisation de trois milliards d’euros de pouvoir d’achat qui se verront être distribués aux ménages modestes.

Si au premier trimestre, la prime d’activité avait été bénéfique à 1,3 million d’allocataires supplémentaires, elle est à présent bénéfique à 4,1 millions de foyer :

"un taux de recours qui excède désormais 80 %”

Ce dispositif a été pris par le gouvernement français pour honorer la promesse d’Emmanuel Macron sur une augmentation de 100 euros des revenus de ceux qui vivent encore au niveau du Smic.

Effectivement, le 1er janvier 2019, le montant de la prime d’activité a alors augmenté de 90 euros maximum, ce qui est allé de soi avec la revalorisation automatique du Smic.

PROMESSE HONORÉE ?

C’est en décembre de l’année dernière que le président Macron avait fait la promesse des 100 euros par mois.

"Le président français #EmmanuelMacron promet d'augmenter les salaires minimums et d'accorder des avantages fiscaux en réponse à de violentes manifestations." - All India Radio News | Twitter

Il avait annoncé que cette augmentation serait dédiée aux travailleurs, c’est-à-dire salariés, qui travailleraient encore au Smic, a-t-il accompli sa promesse ? Découvrez tous les détails.