Michèle Bernier en larmes : elle parle de la mort grave de ses parents

Ce mercredi 1er mai 2019,  Michèle Bernier a parlé de la disparition de ses parents dans l'émission "Ça ne sortira pas d'ici".

Dans l'émission "Ça ne sortira pas d'ici", présentée par Michel Cymes, la comédienne Michèle Bernier s'est confiée sur la mort de ses deux parents, et des traumatismes que cela avait engendré chez elle.

"Je crois que quand on subi la violence d'un suicide (de sa mère, ndlr), moi je suis fille unique donc je l'ai un peu vécu toute seule, en plus il fallait aussi prendre en compte la détresse de mon père, on est un peu dans un brouillard particulier".

Au moment du suicide de sa mère, Michèle Bernier n'avait que 29 ans. 20 ans plus tard, la comédienne a dû alors faire face à la mort de son père, qui a déclenché quelque chose de très fort pour elle.

"En fait quand il est parti j'ai eu un espèce de choc psychologique fort, je ne pouvais plus parler et la psychologue de l'hôpital m'a dit qu'en fait, mes deux parents partaient en même temps pour moi, car c'est comme si j'avais gardé ma mère un peu avec moi et que je n'avais pas tellement supporté le fait de les avoir séparé elle et mon père".

Ce n'est pas la première fois que Michèle Bernier ose parler du traumatisme qu'elle a vécu après ces drames. Dans "Une ambition intime", en 2018, elle avait déjà parlé du suicide de sa maman, ne pouvant contenir ses larmes.

"C'est un acte que personne n'a envie de comprendre. (...) Je voudrais toujours penser qu'elle ne voulait pas, que c'était allé plus loin que ce qu'elle croyait. Que c'était peut-être un appel au secours et qu'elle n'a pas mesuré. C'était une femme qui souffrait les dernières années de sa vie. (...) Tout était tellement dur".

La perte d'un parent est une chose dont on ne se remet jamais, surtout dans des circonstances pareilles.

POURQUOI A T-ELLE VOULU EN PARLER

Dans un autre article, nous revenions sur le témoignage de Michèle Bernier quant au suicide de sa maman. La comédienne expliquait également pourquoi elle avait fait le choix de parler de ce drame publiquement.