Nièvre : Un couple d'une soixantaine d'années retrouvé mort chez eux

Un couple a été retrouvé mort dans son domicile de Châtillon-en-Bazois, dans la Nièvre ce jeudi 9 mai 2019.

Un homme de 64 ans et une femme de 59 ans ont tous les deux été retrouvés morts dans leur domicile situé à Châtillon-en-Bazois ce jeudi 9 mai 2019 dans l'après midi.

Le vice-procureur de la République de Nevers a déclaré à France 3 Bourgogne :

"C’est un proche qui a retrouvé l’homme et la femme gisant dans leur sang sous leur véranda en début d'après-midi. Selon les premiers éléments, tous deux seraient morts d’un coup de feu. Un pistolet a été retrouvé sous la véranda. Des autopsies auront lieu dans les prochains jours à l'institut médico-légal de Clermont-Ferrand."

Le couple présenterait des blessures à la tête. L'hypothèse criminelle extérieure serait exclue, ce qui semblerait signifier qu'aucune effraction n'aurait été constatée au domicile du couple.

"Nous avons ouvert une enquête en recherche des causes de la mort pour déterminer dans quelles circonstances ces deux personnes sont décédées. Pour l’instant, il ne s’agit pas d’un cadre criminel, mais nous ne fermons aucune porte et ce cadre peut évoluer à tout moment en fonction des éléments de l’enquête."

Les témoignages des voisins semblent indiquer que le couple était sans histoire. Robert était retraité. Sa femme Martine était éducatrice au centre social du village.

La première hypothèse soulevée serait que l'un des deux aurait tiré sur l'autre, avant de se donner la mort.

Robert avait une licence de tir sportif, et un permis de détention d'arme. Il avait également été auparavant vice-président d'un club de tir sportif.

Une autopsie des deux victimes a été demandée par le parquet. Elle sera effectuée dans les jours à venir à l'institut médico-légal de Clermont-Ferrand.

Les gendarmes de la brigade de recherche de Château-Chinon a été chargée de l'enquête, avec l'aide des gendarmes techniciens de l'identification criminelle sur la scène de crime.

UNE HISTOIRE SIMILAIRE

Ce genre d'histoire n'est malheureusement pas un cas isolé. L'année dernière, une chose similaire s'est produite. Le 1er juillet 2018, un sexagénaire a tiré sur sa femme (son ex-compagne, selon d’autres sources) avec un fusil. Le drame s’est déroulé au domicile du couple, dont la maisoin se trouve non loin de la maire de Pocé-les-Bois, près de Vitré.

Installé depuis plusieurs années dans la commune, l’homme était connu pour des faits de violence conjugale d'après le maire de la ville, mais il n'avait pas de casier judiciaire. Le couple qui vivait en concubinage depuis une quinzaine d’années, venait de se séparer depuis le départ de la femme.  Elle a pu s'en sortir, tandis qu'il s'est suicidé.

Pour en savoir plus sur cette histoire, cliquez ICI.

Village | Source : Flickr

Village | Source : Flickr

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.