logo
La source: undefined

Ce chauffeur d'autobus, explique pourquoi il a refusé de prendre une femme en mini-jupe

Sedera Raliniainjanahary
10 mai 2019
20:15
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Au soir du 30 avril 2019, un incident de bus s'est produit dans la capitale parisienne. Le chauffeur du véhicule est accusé de ne pas avoir laissé monter une femme portant une jupe courte.

Annonces

L'écrivain Kamel Bencheikh a accusé un conducteur de bus d'avoir refusé délibérément de laisser monter sa fille dans un bus.

La raison qui a poussé le chauffeur à agir ainsi selon l'écrivain a un rapport avec des motifs religieux. La tenue vestimentaire de sa fille était ce jour là une jupe que le machiniste n'avait pas apprécié.

Selon le récit du père de Kamel Bencheikh, sa fille aurait attendu avec une amie un bus venir à l'arrêt. Le bus 60 arrive à 23 h 05.

Annonces

Les deux filles se sont levées devant la portière mais le conducteur n'a pas ouvert la porte. Elle ont alors commencé à frapper à la porte du bus mais le chauffeur ne s'est toujours pas décidé de les faire monter à bord.

Finalement le bus démarre en laissant les deux filles sur place. Un peu plus loin, à un feu rouge, le bus a dû s'arrêter.

Annonces

Les deux filles rattrapent le véhicule et la fille de l'écrivain est partie s'expliquer avec le chauffeur du bus pour lui demander pourquoi il refusait d'ouvrir le bus. La fille aurait reçu une réponse sèche :

"tu n'as qu'à bien t'habiller",

lui aurait-il dit

Face à ces accusations, le conducteur du bus à décider d'engager un avocat et de porter plainte contre l'écrivain. Pour lui il est question de "discrimination", de "dénonciation calomnieuse" mais aussi "faux et usage de faux".

Annonces

Selon les dire du chauffeur, il n'a jamais été question de vêtement durant la scène. L'histoire avancée par l'avocat et son client est tout à fait différente de celle évoquée par Kamel Bencheikh.

La raison de son refus de les ouvrir la porte était simplement que les deux filles étaient en train de fumer et n'avaient pas l'air de vouloir arrêter. Le chauffeur a donc décidé de reprendre son trajet.

Annonces

La compagnie de bus a fait savoir qu'une enquête est en cours et si les propos de l'écrivain sont fondés, il pourrait y avoir des sanctions disciplinaires voire le licenciement.

Pour le moment, elle a fait savoir que le chauffeur n'avait pas d'antécédents dans son travail.

Le sujet de l'islamophobie est toujours bien présent en France.

"Les Gilets jaunes" forcent une femme musulmane à ôter son voile dans l'Aisne.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Des enfants traitent le fils d'un chauffeur de bus de "radin", 10 ans plus tard, ils le reconnaissent à peine - Histoire du jour

04 mars 2022

Une fille demande à ses parents d'adopter un enfant abandonné trouvé dans un bus et qui s’avère être le fils biologique de son père - Histoire du jour

23 février 2022

Une conductrice du bus scolaire dépose tous les enfants à l'arrêt, sauf deux, car elle prétend ne pas avoir vu leur mère

04 février 2022

Un chauffeur de bus dépose un garçon dans une autre ville, il appelle sa mère en disant " Je suis dans une chambre sale " - Histoire du jour

23 février 2022