Accueil des deux français ex-otages du Sahel, ce soir en France

Ce samedi 11 Mai 2019 à 18 heures, Emmanuel Macron accueille les deux ex-otages du Burkina Faso à l'aéroport de Villacoublay. Ces derniers seraient attendus par le président de la République, la ministre des armées et le ministre des Affaires étrangères, respectivement, Florence Parly et Jean-Yves Le Drian.

Pour rappel, lors d'un safari au Bénin, le 1er mai 2019, Laurent Lassimouillas et Patrick Picque avaient été enlevés. Lors de leur détention, Ils auraient été retenues avec une ressortissante du Corée du Sud et une Américaine.

C'est alors que ces deux ex-otages français furent libérés au Sahel, en Burkina Faso par les forces spéciales. Selon le récit du chef d'état-major français, le général Lecointre, 

"les commandos des forces spéciales se sont infiltrés dans la nuit noire sur une distance de 200 mètres, malgré la présence d'une sentinelle".

Cependant, ils furent repérés à 10 m des abris des ravisseurs. Pour ne pas provoquer de pertes chez les otages, ces commandos ont décidé de monter à l'assaut sans ouvrir le feu. Ainsi, deux militaires furent tués en "héros" dans l'opération. Quatre des ravisseurs dont l'identité sont encore inconnue, furent abattus.

Ainsi, ils seront attendus en Yvelines, à la base aérienne de Vélizy-Villacoublay. Outre le chef l'État et les deux ministres cités plus haut, le comité d'accueil est constitué également par le  Général d’armée François Lecointre.

L'hommage national aux deux militaires français, membres du commando marine Hubert, maître Cédric de Pierrepont et maître Alain Bertoncello, tués lors de cette opération militaire complexe, sera rendu ce mardi 14 Mai aux Invalides.

Selon le chef de l'État :

"Ils ont donné leur vie pour en libérer d'autres. Mardi, nous rendrons un hommage national aux Invalides à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Dès à présent, portons nos pensées vers leurs familles et frères d'armes".

Dans notre récent article, les détails sur le déroulement de cette opération pointue au Burkina Faso.