Hommage en larmes de la compagne de Cédric de Pierrepont, décédé au Burkina-Faso

Mardi 14 mai 2019, un hommage nationale a été rendu aux soldats morts en héros au Burkina Faso.

Pour rappel, le 1er mai 2019, deux touristes français ont été enlevés au Bénin, et gardés en otage au Sahel. L'alerte a été donnée après que le corps d'un guide local qui les a accompagnés a été retrouvé.

Une opération militaire a été lancée pour libérer les deux ressortissants français.

Les deux personnes séquestrées ont été libérées, dans la nuit du jeudi 9 mai à vendredi 10 mai 2019, avec deux autres individus de nationalités coréenne et américaine.

Cependant, la mission ne s'était pas passée sans perte humaine, la force armée a perdu deux hommes. Alain Bertoncello et Cédric de Pierrepont, ont été abattus.

À l'occasion de l'hommage national pour les deux héros dans la cour des Invalides, France 2 a consacré un programme de rediffusion pour les jeunes militaires décédés.

Florence Charton, compagne de Cédric Pierrepont, a fait un témoignage émouvant concernant le soldat mort à l'âge 33 ans.

"J’ai compris que j’avais perdu l’homme de ma vie, que j’allais devoir faire ma vie sans lui et je ne sais pas si j’en aurai la force",

a témoigné la compagne du soldat, les larmes aux yeux.

"C’était l’homme parfait. Il était très généreux, très affectueux, très famille. Il aimait la vie, il aimait profiter de tout",

poursuit-elle.

En confiant son immense tristesse, la jeune femme a expliqué à quel point son défunt compagnon était une personne merveilleuse.

"Quand il était là-bas, il en disait le moins possible. On se parlait toujours comme s’il allait rentrer demain. C’est le job."

Florence Charton est triste, bouleversée par ce départ tragique de son bien-aimé. Elle se demande si elle aurait la force de continuer sachant qu'il ne reviendra plus.

"Je sais que si c’était à refaire, il le referait. Ils ont fait le job… On sait que c’est risqué, on sait qu’ils font des métiers dangereux. On est préparé à les attendre, à ce qu’ils ne soient pas là mais on n’est jamais préparés à ce qu’ils ne rentrent jamais",

a-t-elle expliqué.

La jeune femme était consciente du risque du métier, mais jamais elle n'aurait imaginé que Cédric allait périr lors de l'opération militaire.

UNE CAGNOTTE EN LIGNE A MÉMOIRE DE CÉDRIC

Après la mission tragique en Afrique, les amis et proches de Cédric de Pierrepont ont décidé de lancer une cagnotte en ligne au site lepotcommun.fr en mémoire du jeune commando abattu.

La somme récoltée sera versée au compte de la mère de famille.