Vincent Lambert : La reprise des traitements est un "pur sadisme" selon son neveu

Au matin du 20 mai 2019, les soins donnés à Vincent Lambert ont commencé. Dans la soirée de cette date, une nouvelle est parvenue : la reprise des traitements du patient.

Après plus de dix ans passé sur un lit, dans un état végétatif, sans réel évolution, Vincent Lambert a souhaité qu'on lui "laisse partir". C'est ce que sa femme Rachel a témoigné. Elle a d'ailleurs sorti un livre en 2014 s'intitulant "Parce que je l'aime, je veux le laisser partir".

Après un long désaccord opposant les parents de Vincent Lambert et Rachel Lambert. Cette dernière a été finalement nommée comme le tuteur de son mari.

Fervent catholique, la mère et le père de Vincent Lambert refusent catégoriquement l'euthanasie passive de leur fils.

Le 11 mai 2019, l'annonce de l'arrêt des soins donnés à l'homme de 42 ans a été communiquée aux membres de la famille.

Un arrêt qui  devait commencer le 20 mai 2019. Malgré une contestation des parents, qui ont même organisé un rassemblement la veille de la date fatidique, le personnel a débuté au matin de la date indiquée.

L'avocat des parents très remontés ont décidé de déposer des recours pour interrompre la procédure. Si dans la journée, le public était assez perplexe qu'ils allaient réussir à changer la donne, l'inattendu s'est produit.

Dans la soirée du lundi 20 mai 2019, La cour d'appel de Paris a demandé que les soins pour maintenir en vie Vincent Lambert reprennent. Le poids du comité de l'ONU se penchant sur cette histoire aura eu un impact sur cette décision.

Une décision provisoire, le temps que le dossier passe un examen approfondi. Elle devra être élucider dans les six mois à venir. Une demande du comité de l'ONU.

Au micro d'un journaliste, Me Jérôme Triomphe n'a pas caché sa joie :

"On a gagné! Vincent doit vivre, Vincent vivra",

a-t-il déclaré.

Me Jean Paillot, un autre avocat de la famille a également ajouté :

"C'est une extraordinaire victoire...Jérôme Triomphe et moi-même iront dès demain matin à Reims pour nous assurer que l'alimentation et l'hydratation seront effectivement reprises."

Du côté de Rachel Lambert et de François, son neveu, la fête n'est pas au rendez-vous. Pour eux, tous ces agissements se résume à de "l'acharnement thérapeutique". Dans une interview accordé à l'AFP, le neveu a qualifié le maintien des soins comme "du sadisme pur".

Les avis sont partagés sur le sort de Vincent Lambert. On se demande aussi dans quel état se sent le patient. Les larmes sur son visage provoque une réaction très controversée (Vidéo).

Les postes connexes
Twitter/zyiteblog
Actu France May 22, 2019
Vincent Lambert : la Cour ordonne la reprise du traitement
Twitter/SteadfastOnlus
Actu France May 20, 2019
Vincent Lambert : le traitement est interrompu
People May 06, 2019
Révélations de son neveu sur l'état de santé Vincent Lambert
Twitter/France3CA
Actu France May 20, 2019
La mère de Vincent Lambert en colère après l'arrêt du traitement !