Décès d'Erwan Potier, un soldat du 501e régiment de chars de combat

Ce mardi 28 mai, l'Armée a fait l'annonce officielle du décès d'Erwan Potier, un soldat du 501e régiment de chars de combat de Mourmelon-le-Grand (Marne), qui s'était blessé suite à un grave accident le 12 février 2018 pendant une mission au Sud Liban.

Aujourd'hui, mardi 28 mai 2019, l'Armée de terre fait une annonce sombre. Dans un communiqué publié sur son compte Facebook, le régiment a partagé la triste nouvelle du décès d'Erwan Potier, chasseur de 1re classe au sein du 501e régiment de chars de combat de Mourmelon-le-Grand (Marne).

Le communiqué précise que le jeune soldat de 23 ans a succombé aux blessures qu'il avait subies "lors d'un accident en véhicule blindé léger au sud Liban en février 2018, dans l'accomplissement de sa mission en opération extérieure", le 21 mai dernier. Un accident du VBL qui avait fait trois blessés.

Un hommage militaire à Erwan Potier est prévu ce mercredi 29 mai et se tiendra au 501e régiment de chars de combat. Dans un message diffusé sur sa page Facebook, l'Armée a rendu un premier hommage à son camarade en revenant sur son parcours au sein de l'Armée.

QUI ÉTAIT ERWAN POTIER ?

"Erwan POTIER naît le 28 décembre 1995 à Senlis dans l’Aisne. Après avoir obtenu un CAP installateur thermique, il fait le choix du métier des armes en entamant une carrière en qualité d’engagé volontaire de l’armée de terre pour une durée de 3 ans à compter du 2 août 2016, au titre du 501e régiment de chars de combat à Mourmelon-le-Grand",

est-il écrit sur la page Facebook du 501e régiment de chars de combat, qui poursuit dans sa description du parcours du défunt :

"Le 12 février 2018, au cours d’un déplacement vers une Blue Line Patrol dans le Spanbatt, le chasseur de 1re classe Erwan POTIER a été grièvement blessé lors d’un accident en Véhicule Blindé Léger. Il est rapatrié dans un avion médicalisé pour être admis en service de réanimation de l'hôpital militaire à Percy, puis, transféré dans un établissement spécialisé en juin 2018."

Une fois admis, il plongeait dans un coma causé par un traumatisme crânien très important. Sa famille avait rapporté que, selon les médecins, son état ne pouvait évoluer que vers le décès. Le chasseur de 1re classe est décédé le mardi 21 mai 2019 des suites de ses blessures causées lors de son accident, en opération extérieure au Liban, dans l’accomplissement de sa mission.

Et, aujourd'hui, c'est avec beaucoup de peines que le 501e régiment de chars, en deuil, de combat partage les nouvelles de sa mort et s'associe à la douleur de sa famille et de ses frères d'armes. Un hommage lui sera rendu ce mercredi 29 mai au 501e régiment de chars de combat.

HOMMAGE AUX DEUX HÉROS DU BURKINA FASO

Le mardi mai dernier, au matin, un hommage national a été rendu aux deux héros morts durant le sauvetage d'otages capturés au Burkina Faso, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.

Durant la cérémonie dans la cour des Invalides, les cercueils deux soldats - membres du commando Hubert, l'une des sept unités de commandos de la Marine nationale et souvent perçue comme étant une des sections les plus sélectives et prestigieuses de l’armée française - étaient unis par une sorte de corde.

Cette corde est la "sangle de vie". Elle est utilisée par les nageurs de combat et portée par les commandos de marines. Ce lien sert comme un moyen de lutter à l’unisson contre les courants contraires. Par conséquent, il sert de symbole de solidarité.

Les postes connexes
International May 12, 2019
Burkina Faso : Qui étaient Cédric et Alain, deux soldats français morts si jeunes ?
GettyImages/GlobalImagesUkraine
Macron May 14, 2019
Brigitte Macron n'a pas pu retenir ses larmes pendant l'hommage aux soldats morts
Source: Twitter/France24_en
Actu France May 14, 2019
La France rend un douloureux hommage aux deux soldats morts au Burkina Faso
Actu France May 13, 2019
En larmes, la compagne du soldat français décédé réagit