La réaction de Laeticia Hallyday à la défaite au tribunal est dévoilée

La réaction de Laeticia Hallyday à sa défaite au tribunal a été dévoilée par son avocat. Selon les dires de Maître Ardavan Amir-Aslani, sa cliente était "préparée" à cette éventualité.

Une décision lourde de conséquences a été prise ce mardi 28 mai par le Tribunal de grande instance de Nanterre. Après 18 longs mois de procès, la justice française a enfin tranché dans l’affaire de la succession de Johnny Hallyday, se déclarant compétente pour la suite de la guerre autour de l’héritage du chanteur.

Après les réactions au verdict de Laura et David dévoilées par leurs conseils, c’est au tour de l’avocat de Laeticia de faire part de l'état d’esprit de sa cliente.

Invité dans C à vous sur France 5, ce mercredi 29 mai, Maître Ardavan Amir-Aslani a révélé que Laeticia Hallyday était "préparée" à cette éventualité :

"Je l’avais informée des différentes possibilités qui allaient peut-être pouvoir se réaliser à l’issue de ce rendu. Elle s’attendait à cette éventualité, parmi d’autres. Elle est très sereine. Vous savez, elle a confiance en la justice française. Pour elle, un jour, le droit va prévaloir."

a-t-il déclaré avant de poursuivre :

"Il ne s’agit pas, pour Laeticia Hallyday, de priver qui que ce soit de quoi que ce soit. Il s’agit d’assurer la pérennité de la mémoire de son mari. Faire en sorte que son souvenir puisse perdurer et protéger ses enfants. Elle ne fait que faire ce que son mari a voulu faire. Ce qu’il a écrit, dans un certain nombre de testaments, pendant dix ans. Les mêmes dispositions."

LA COLÈRE DE L'AVOCAT DE LAETICIA

Le mardi 28 mai, à la sortie de l'audience au tribunal de grande instance de Nanterre, l’avocat de Laeticia Hallyday se disait "consterné" par la décision qui a été prise. Il a exprimé son mécontentement devant une foule de journalistes.

"Je ne vous cache pas ma stupéfaction et ma consternation"

a-t-il déclaré insistant sur le fait que "des éléments factuels incontestables aient été écartés au profit des arguments fallacieux développés par la partie adverse".

Dans cette première prise de parole, Me Ardavan Amir-Aslani a également annoncé que sa cliente allait faire appel de cette décision.

Les postes connexes
People May 26, 2019
La future mariée montre la bague de fiançailles "très spéciale" faite par son petit ami